Enfants aveugles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1400 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
30 ans déjà !

Le 30 mai dernier le CSES Alfred Peyrelongue célébrait 30 ans d’existence en présence de nombreuses personnalités. Mr Balagi, notre directeur a évoqué le 'tsunami 'amorcé par la loi du 11 février 2005, qui a bouleversé la logique institutionnelle. Il a également présenté les projets à venir et a insisté sur le partenariat et les liens amicaux qui nous lient à la communed'Ambarès. Mr Daney, président de l’IRSA, a retracé l'histoire de l'Institution. 138 ans d'histoire riche en événements et surtout il a évoqué la naissance du CSES Alfred Peyrelongue avec l'achat du terrain en 1967 suivi de la pose de la première pierre en présence de Mme Noailles en 1977. Mme Korjanevski, 1ère adjointe au maire d'Ambarès, responsable de la politique de la ville, de l’Economie et del’emploi et du développement durable, a insisté sur le partenariat actif et la collaboration amicale qui lie le Centre Alfred Peyrelongue et la mairie. Elle a évoqué le projet multi accueil pour la petite enfance signe d'une cohésion sociale. Nous avons également écouté avec attention les interventions de Mme Rapine (DDASS), de Mme Gadeau (Education Nationale) et de Mr Daguerre (MDPH). Maurice Beccari(Fisaf) a animé une table ronde sur la logique de proximité de la loi de 2005. L’intervention de Serge Portalier sur "Vicariance et Résilience : l’indispensable accompagnement d’une équipe spécialisée" a été suivie de l’intervention de Monsieur Schaller, sociologue, sur l’aspect politique et la mobilisation des politiques au regard de la loi du 11 février 2005 sur l’intégration ; au cœur de sonintervention il a posé la question suivante : "Quelles sont les vraies demandes des personnes ayant une déficience ?". Une question à laquelle nos 550 000 élus devraient selon lui, se pencher … Après la remise des médailles du travail, et le discours émouvant d’ Olivier Bouvard, nous avons pu apprécier le délicieux buffet dressé à l’extérieur. Une très belle journée organisée avec brio par Francis Boé,Lucienne Fossati et Noëlle Plet ! Synthèse de l’intervention de Serge Portalier Laboratoire de psychologie de la santé – Université Lyon. Le professeur Portalier, n'est plus à présenter, ce psychologue clinicien suit depuis des années des jeunes enfants de 0 à 7ans déficients visuels dans un CAMS à Lyon. Il étudie comment des processus de résilience permettent à l'enfant aveugle de s'adapter à unenvironnement qui, le dit-il, n'est pas fait pour lui. La plasticité du cerveau Les modèles évoqués par Piaget ont évolué. L'enfant déficient visuel ne se déplace pas par paliers, sa progression est souvent très subite et linéaire.

Quand le sujet est aveugle de naissance, la partie du cerveau dévolue à la vision va s’approprier d'autres perceptions comme la perception tactile. L'Ecoled'Optométrie de Montréal a découvert qu'en stimulant la langue, le cerveau visuel traite une information tactile. Inversement quand on stimule le cerveau visuel, cela chatouille la langue ! Dans le remaniement du cerveau, on est capable de transférer des modes de représentations particulières, c'est le transfert inter modal. Lorsque l’on donne un cube à un enfant voyant sous bandeau il le lâche. On va luiredonner plusieurs fojs. Le cerveau tactile dit : “j’ai dans la main un objet cubique”. Quand on rend la vue à cet enfant et que l’on lui présente l’objet cubique et un autre objet, il va reprendre le cube. Il y a transfert inter modal entre le canal tactile et le canal visuel. Le professeur Portalier a également insisté sur des exemples de résilience travers des expériences faites au laboratoirepsychologique de la santé à Bron. On demande à un enfant de dessiner un bonhomme en relief avec de la pâte à modeler ou sur une feuille plastique spéciale. Sur un échantillon de 100 enfants aveugles de 3 à 8 ans avec un échantillon témoin d'enfants ordinaires on s'est aperçu que les progressions sont les mêmes. Mais on note chez certains sujets des particularités : - intégration des creux -...
tracking img