Engagement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2387 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Sommeil d'Eve de Mohammed Dib: Une anatomie de l'amour
French Forum, Spring 2009 by Hilliard, Aouicha
Au cours d'une conversation t�l�phonique entre Faina et SoIh, ce dernier, math�maticien dont les recherches portent sur le langage math�matique, exprime le sentiment de frustration qui lui fait interrompre momentan�ment ses travaux: "La question [. . .] est que le diable n'habite ni lapens�e, ni les sentiments, ni . . . les calculs; mais le langage!".1 Cette phrase-cl� du Sommeil d'Eve refl�te une pr�occupation constante dans l'oeuvre de Mohammed Dib: comment faire pour que le langage, d�barrass� de tout ce qui divise et fragmente, exprime l'int�riorit� de l'�tre? Elaborant la r�flexion qu'il m�ne sur le m�me sujet dans Les terrasses d'Orsol, Dib, dans Le Sommeil d'Eve, est � larecherche d'un langage qui abolira les fronti�res, litt�rales et m�taphysiques. Si, dans le premier roman, le narrateur sombre dans la folie pour n'avoir pas compris la signification de ce langage (le langage de �adaqa ou charit� ou encore, compassion), le protagoniste du deuxi�me roman avancera dans sa qu�te pr�cis�ment parce qu'il en prendra conscience et qu'il agira en cons�quence, lib�rant ainsil'autre et par l�, se lib�rant lui-m�me. Le Sommeil d'Eve, roman o� deux �tres enferm�s dans leur solitude et leur �tranget�, se sentent s�par�s par des distances qui vont multipliant les pi�ges de l'incompr�hension, pose la question suivante: comment contrecarrer le diable? Autrement dit, comment substituer l'amour � tout ce qui s'y oppose dans les relations humaines? Et quelle doit �tre la naturede cet amour?
Certains critiques ont lu Le Sommeil d'Eve comme un roman d'amour-passion, qui va jusqu'� l'obsession destructrice.2 D'autres, soulignant l'aspect mystique de cet amour, consid�rent le roman comme une forme d'initiation mystique dans la tradition soufie, o� la femme joue un r�le d�cisif dans le salut de l'homme. Dans cette cat�gorie, il faut citer, entre autres, les travauximportants de Fawzia MostefaKara, Jean D�jeux et surtout Bachir Adjil.3 Il nous semble pourtant que dans Le Sommeil d'Eve, chacun des deux protagonistes participe au salut de l'autre, qu'il s'agit d'une action r�ciproque. De plus, s'il est vrai que le roman de Dib �voque les diff�rentes �tapes du trajet initiatique dans la tradition soufie4, il reste que le contexte dans lequel se meuvent ses personnages(et ceci constitue une des plus grandes qualit�s de Dib) est ancr� dans un r�el quotithen. En fait, les personnages de Dib semblent lourdement ressentir le poids qui p�se sur l'individu et qui le fait tr�bucher dans sa d�marche vers l'id�al, et Dib reste tr�s conscient des pieds d'argile qui font coller l'homme � la terre.
Je propose donc que, dans Le Sommeil d'Eve, Dib fait appel au soufisme, enparticulier celui d'Ibn'Arabi, pour trouver des solutions aux questions existentielles qui confrontent l'homme dans son quotithen.5 Celles-ci comprennent tout ce qui peut s'opposer � l'amour, � commencer par le myst�re et l'imp�n�trabilit� des �tres. Mais il faut aussi ajouter, entre autres, la mixit� du couple et la diff�rence des origines (pays, langue, points de r�f�rences culturelles, etc).Ces tentations en puissance de chosifier l'autre posent d�fi non seulement � ceux qui aspirent � la connaissance spirituelle, mais aussi � ceux qui tentent le bonheur gr�ce � une �coute active, � des actes d'amour. Dans cet essai, je lirai l'influence du soufisme dans Le Sommeil d'Eve, particuli�rement ce que la vision soufie offre dans le domaine du langage, comme l'antidote aux manques duprotagoniste (SoIh) dans l'expression de son amour pour la femme aim�e (Faina), � mesure qu'il avance dans la compr�hension de ses qualit�s ainsi que de son r�le dans sa propre d�marche spirituelle. C'est, au d�part, un amour �gocentrique et une vision rationaliste du monde, qui l'aveugle � d'autres mani�res de voir; ce sera, par la suite, une repens�e du langage qui exige la transformation d'une...
tracking img