Enquete sur les principes de la morale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1185 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie de la nature

http://pagesperso-orange.fr/miguel.espinoza/index_fichiers/Page571.htm

Quelle est notre façon de connaître ? Est-elle liée à notre système culturel, à notre paradigme, à nos traditions, à notre mentalité.

* Notre rapport à la nature change, puisque notre façon de connaître et de comprendre un phénomène évolue avec les innovations technologiques.
* Notreculture influence notre façon de percevoir les phénomènes.
* La philosophie de la nature est nécessaire, mais ne doit pas se détacher des sciences naturelles, puisqu’elles ont tout les deux le même mode de connaissance, mais ont des fins différentes. L’une veut connaître pour le prestige ou l’utilité, et l’autre s’est donné comme mandat de connaître sous un rapport éthique.
* Lorsqu’on faitdes sciences, il faut adopter une attitude mentale particulière, c’est à dire de se défaire de nos préjugés, de se détacher de notre vision traditionnelle

Explique en quoi et comment on peut dire que l’étude de la philosophie de la nature est tout à fait fondamentale. (N.b. votre explication présuppose une prise de position, que vous devez expliciter, sur une manière en particulier deconcevoir la philosophie de la nature.)

Expliquer la signification de la philo de la nature

Expliquer les différentes conceptions de la nature et les situer dans leur contexte socio-historique en faisant un parallèle avec la pratique actuelle de la discipline.

Expliquer en quoi consiste les buts de la philo de la nature vs celle des sciences natures. Expliquer en quoi elles sont différentes(champ de connaissance, manière de connaître, rapport différent à la nature).

La philo de la nature est fondamentale puisqu’elle permet à celui qui tente de découvrir le monde en cherchant la vérité, de prendre une distance avec le paradigme dominant qu’il y a dans tous les domaines de la connaissances et d’être conscient qu’il ne peut être totalement objectif puisqu,il est influencé par unemanière de concevoir le monde, celle de sa culture. Il suffit de se distancier des préjugés, d’adopter une attitude

Comme il a été démontré plus haut, la philo de la nature se ramène à notre façon de concevoir le monde qui nous entour. En prenant une distance par rapport à la vision dominante de la nature et en ayant un but éthique.

La philosophie de la nature c’est avoir une compréhensionobjective de l’univers dans son ensemble

La philosophie de la nature est une réflexion ontologique, c’est-à-dire qu’elle a comme principe l’Être en général comprenant les choses naturelles dans leur globalité. Elle se veut une étude objective et éthique de l’univers physique dans le but d’indiquer une méthode permettant la connaissance de la nature et d’en dégager les lignes directrices. Il s’agitde définir dans quelle voie la pensée s’engage afin de saisir le progrès du savoir et la fécondité des phénomènes. Pour s’y faire, il faut savoir situer ces derniers dans l’ensemble de la connaissance ainsi que dans leur réalité globale afin de démontrer comment ils participent à la totalité des choses.De même, la philosophie de la nature définit par ses principes les directions dans lesquelss’inscrit la recherche intellectuelle : son objectif n’est pas de proposer une solution finale à tous les problèmes, mais bien de conduire la pensée vers la recherche du vrai. Cette réflexion base son savoir sur la forme et le contenu de la réalité sensible. C’est donc par ces deux principes, un matériel et l’autre formel, que l’intellect humain tente d’unifier ce que lui procurent sa sensibilité et saraison en vue d’une compréhension qui allie les faits et les idées. En montrant la complémentarité d’une démarche scientifique et métaphysique, l’idée de Nature est possible puisqu’elle est conçue dans sa totalité. Le savoir de la philosophie de la nature est donc épistémologique; un savoir ayant comme fondement premier la recherche de l’essence de l’être, son origine. Cette curiosité était...
tracking img