Enthanasie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2058 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DÉBATS

Euthanasie Point de loi, points de vues

02 Avril 2009 par Pierre Le Coz
Le suicide de Chantal Sébire en mars 2008 a remis sur le devant de la scène le débat sur l'euthanasie. Malgré le vote de la loi Leonetti sur la fin de vie en avril 2005, certaines associations et personnalités voudraient aller plus loin. Pierre Le Coz nous aide à y voir plus clair. Il a sollicité lescontributions du philosophe André Comte-Sponville et du généticien Axel Kahn

Pourquoi prolonger la vie si les tourments d'une interminable agonie lui ont fait perdre toute saveur ? En France, depuis trois décennies, l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD**) milite pour que les Français puissent avoir le droit d'en finir avec une fin de vie trop difficile quand ils le souhaitent. Pourl'heure, l'euthanasie reste interdite. Cependant, les mentalités ont évolué, le débat a eu lieu, une loi sur la fin de vie a même été votée. La souffrance des mourants a-t-elle été entendue ? Est-on enfin parvenu à une solution acceptable ?
 
Euthanasie signifie bonne mort
Sur un plan conceptuel, l'euthanasie est l'acte de programmer et de provoquer la mort d'un patient qui souffre d'unemaladie incurable et émet lui-même le souhait d'être aidé à mourir. Sa demande d'en finir avec la vie s'adresse à un tiers qui est soit son médecin soit un de ses proches. Elle n'est pas ponctuelle mais réitérée. Elle persiste au fil du temps. La personne estime qu'elle a perdu toute dignité, que ses douleurs physiques ou ses souffrances morales sont réfractaires aux soins palliatifs.
 Qu'en est-il dusuicide assisté ?
C'est une chose de mettre à disposition du malade des médicaments qu'il absorbera lui-même, c'en est une autre de pousser 
soi-même sur la seringue. La tentative de suicide n'est plus poursuivie en France depuis 1792. La loi française ne réprime pas l'aide au suicide mais seulement l'incitation au suicide. Si on se donne la mort, le juge n'est pas tenu d'instruire une enquêtepour savoir qui nous a fourni les substances létales.
 Que dit la loi ?
En droit français, l'euthanasie n'existe pas. Une personne (médecin ou proche du malade) qui commet un acte euthanasique sera poursuivie pour « homicide volontaire » si un tiers vient à la dénoncer. Cependant, dans les faits, lorsqu'un tribunal doit se prononcer, l'auteur n'est jamais condamné pour assassinat. C'est toujoursune peine symbolique qui est prononcée à son encontre (prison avec sursis). En outre, depuis la loi Leonetti du 22 avril 2005, les médecins sont tenus d'éviter l'obstination déraisonnable. Nul n'a le droit de faire mourir mais on a le droit (et même le devoir) de laisser mourir. La loi autorise l'administration d'antalgiques (morphine par exemple) même si la dose injectée précipite l'échéance.C'est ce que l'on appelle « la règle du double effet » qui ne figurait pas dans le code de déontologie médicale. Si le premier effet recherché est l'apaisement de la souffrance du malade, alors le second effet, la mort du patient liée à l'utilisation de produits antalgiques, n'est pas considéré comme une euthanasie (d'où l'expression de « double effet »). Il n'y a pas « euthanasie » tant qu'il n'y apas arrêt actif et délibéré de la vie du mourant. Que l'on prévoie la mort ne signifie pas que l'on veuille cette mort. On anticipe le décès, on s'y prépare, mais on ne sait pas exactement à quel moment il surviendra.
 

L'avis du Comité national d'éthique

Dans son rapport n° 63 intitulé Fin de vie, arrêt de vie, euthanasie, le Comité recommande d'attaquer le problème de la demanded'euthanasie à sa racine. La fin de vie s'est trop fortement médicalisée. Naguère, il n'était pas rare d'entendre dire d'un défunt : « il est mort de vieillesse. » Aujourd'hui, le motif du décès d'une personne est toujours médical : c'est telle technique qui n'a pas pu réagir efficacement contre une défaillance ultime et fatale de l'organisme du mourant ! La médecine moderne permet une prolongation de la...
tracking img