Entre le tragique et le comique, lequel arrive le mieux à convaincre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2279 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le théâtre est un genre littéraire particulier qui concilie à la fois littérature et spectacle (avec des cas limites puisque certaines pièces ont été destinées à la lecture, par exemple Théâtre dans un fauteuil d'Alfred de Musset). Apparu en Grèce Antique vers le 5ème siècle. Le théâtre peut-être lu et aussi représenté sous forme de spectacle, et peu à peu des genres différents se sont imposés,la comédie et la tragédie.
La comédie consiste à vouloir plaire et instruire en utilisant le rire comme ‘arme’ pour faire passer un message. On y retrouve une intrigue (souvent amoureuse), le texte met en scène des personnages tirés la plupart du temps de la vie ordinaire; le ton est en général léger, enjoué, la fin est heureuse comme une réconciliation ou un mariage.
Alors que la tragédieconsiste à vouloir plaire et toucher souvent par les sentiments (pleurs, étonnement), essentiellement on y retrouve des conflits intérieurs chez les personnages qui, eux, sont tirés de la haute bourgeoisie ; la fin est systématiquement tragique (une mort).
Ces deux genres cherchent à convaincre, convaincre une personne consiste à amener une personne à penser profondément la même chose que soi. On yarrive avec des arguments rationnels, des exemples clairs et illustrant les arguments, un registre didactique ou polémique ainsi qu’une composition claire. Le locuteur s’adresse à la raison du destinataire.
La comédie et la tragédie ont beaucoup évolué pendant les 100 dernières années. Pour la comédie on est passé des farces avec la commedia dell’arte à la codification de la règle des 3 unités (1lieu, 1intrigue, 1jour) puis aux mélanges des genres de nos jours sans contrainte et sans codification. Pour la tragédie, apparue d’abord avec des chants arrive à mettre en scène avec Sophocle ou Euripide le malheur qui arrive à de nobles personnages proposant une réflexion sur le destin de l’homme ; puis sera, tout comme la comédie, codifié pendant la période du classicisme par des contraintesesthétiques et dramatiques spécifiques. Puis une nouvelle forme de la tragédie, libérée des contraintes, au 20 ème siècle tout comme la comédie.
Entre ces deux genres complètement opposés, lequel parvient le mieux à convaincre ? Pour répondre à cette problématique nous allons parler tout d’abord de la comédie avec les buts et les moyens de la comédie (chercher à instruire et à plaire, lesdifférents procédés comiques, le miroir de la société). Puis dans une seconde partie nous parlerons de la tragédie avec ses buts et ses moyens pour convaincre le lecteur (chercher à toucher, inspirer la terreur et/ou la pitié). Et pour finir nous parlerons des deux genres qui sont si différents mais qui ont la même force pour convaincre.

Le théâtre miroir de la société. Pour plusieurs auteurs dedifférents siècles, le but est de faire passer un message bien souvent social ou moral ou de critiquer la société en mettant en scène un spectacle, ou en éditant une œuvre. Dès l’antiquité, la comédie se voit attribuer un rôle moral et social : il lui appartient de « corriger les mœurs par les rires ». Molière reprend cette idée dans la préface de Tartuffe « le devoir de la comédie étant de corriger leshommes en les divertissant ». Il lui semble légitime « d’attaquer par des peintures ridicules les vices de son siècle ». Qu’il s’agisse de l’hypocrisie de Tartuffe ou de la crédulité et de l’aveuglement d’Orgon à son égard, des manières des Précieuses Ridicules ou de l’avarice d’Harpagon. Rire de ces défauts ou de ces ridicules revient à les condamner. Critiqué en utilisant le rire comme LeBourgeois Gentilhomme de Molière, c’est une pièce dans laquelle Molière s’attaque aux bourgeois de son époque. Pour cela il utilise un vocabulaire faux qui ne correspond pas à Monsieur Jourdain et caricature au maximum le jargon de ses personnages (surtout Mr Jourdain) ce qui provoque le rire. Il critique donc la société, plus exactement, Molière se moque des parvenus dans cette œuvre. Une critique de...
tracking img