Entrepreunariat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1447 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
L'innovation 
est l'action d'innover, c'est-à-dire d'introduire quelque chose de nouveau en terme d'usage, de coutume, de croyance, de système scientifique...

En matière économique, l'innovation est une évolution significative d'un produit, d'un service ou d'un processus de fabrication qui apporte quelque chose de nouveau, d'encore inconnu ou qui utilise une technologie nouvelle issue de larecherche fondamentale.

L'innovation résulte à la fois d'une nouvelle idée, faisant appel à la créativité, d'une réalisation concrète et de la réponse aux attentes des consommateurs. Elle vise à obtenir un avantage compétitif en satisfaisant les besoins du marché.

L'innovation peut être ponctuelle et porter sur un projet, un produit. Elle peut aussi s'inscrire dans une démarche permanentede management de l'innovation afin de pérenniser les gains de compétitivité qu'elle génère. On parle alors d'innovation durable.

L'innovation se distingue de l'invention ou de la découverte par son caractère opérationnel et sa mise en oeuvre concrète.
La créativité décrit — de façon générale — la capacité d'un individu ou d'un groupe à imaginer ou construire et mettre en œuvre un concept neuf, unobjet nouveau ou à découvrir une solution originale à un problème.
Elle peut être plus précisément définie comme « un processus psychologique ou psycho-sociologique par lequel un individu ou un groupe d'individus témoigne d'originalité dans la manière d'associer des choses, des idées, des situations et, par la publication du résultat concret de ce processus, change, modifie ou transforme laperception, l'usage ou la matérialité auprès d'un public donné. ». Elle croise notamment la créativité individuelle avec la sérendipité ; l'aptitude à utiliser des éléments trouvés alors qu'on cherchait autre chose.
Opérationnellement, la créativité d'un individu ou d'un groupe est sa capacité à imaginer et produire (généralement sur commande en un court laps de temps ou dans des délais donnés), unegrande quantité de solutions, d'idées ou de concepts permettant de réaliser de façon efficace puisefficiente et plus ou moins inattendue un effet ou une action donnée.
Invention et innovation
Le concept d'invention est très proche de celui d'innovation, mais distinct : une innovation est construite sur une invention, mais toute invention ne donne pas lieu à une innovation.
Par exemple, AlistairPilkington a inventé le procédé de fabrication du verre plat sur bain d'étain (procédé float) dont on dit qu'il s'agit d'une innovation technologique majeure qui a révolutionné l'industrie du verre. Denis Papin a inventé l'autocuiseur en 1679 avec son digesteur, sans l'exploiter commercialement, SEB a lancé en 1953 sa super-cocotte sur le marché français, c'est un succès (innovation).
Ladistinction majeure est qu'une invention est la concrétisation isolée d'une idée créative, alors qu'une innovation est un nouveau produit introduit avec succès sur un marché. Ainsi, le procédé de Pilkington est une invention, sa diffusion dans l'industrie du verre est une innovation.
Dans le cadre du droit de la propriété intellectuelle, le traité de Genève de 1978 définit lesinventions scientifiques comme « la reconnaissance de phénomènes, propriétés ou lois de l’univers physique qui jusqu’à présent n’avaient pas été reconnus et susceptibles de vérification. »[réf. souhaitée].
Une innovation ne se protège pas : c'est l'invention sous-jacente qui est brevetée.
Invention et découverte 
Le concept d'invention est souvent confondu avec celui de découverte.
L'invention technique est en soi ladécouverte d'une nouvelle méthode de résolution d'un problème technique. Les inventions sont donc des outils, qu'ils soient intellectuels ou physiques. Ces découvertes méthodologiques s'opposent du fait de leur intrinsèque nouveauté.
L'on découvre ce qui préexistait, l'on invente quelque chose qui n'existait pas jusqu'alors.
Les découvertes font partie de L'Encyclopédie au xviiie siècle qui...