Entreprises familiales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 59 (14685 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CROISSANCE EXTERNE ET CREATION DE VALEUR : UNE HISTOIRE DE FAMILLE ?

SARRAT MATTHIEU H02326 PROMOTION 2006

CROISSANCE EXTERNE ET CREATION DE VALEUR, UNE HISTOIRE DE FAMILLE ?
MAI 2006

MEMOIRE DE FIN D’ETUDES Majeure Finance

Langue de rédaction : Français

Directeur de Mémoire : David Thesmar

Groupe HEC Année 2005 - 2006

Matthieu SARRAT

1

CROISSANCE EXTERNE ET CREATIONDE VALEUR : UNE HISTOIRE DE FAMILLE ?

INTRODUCTION

Les acquisitions sont-elles créatrices de valeur ? Au-delà de son aspect provocateur la question n’est pas infondée. A titre d’exemples, trois observations empiriques pour illustrer ce propos : les réactions de la bourse sur le titre de l’acquéreur le jour de l’annonce d’une opération de croissance externe ne sont pas toujours positives. Lesactionnaires de la cible préfèrent être payés en numéraire plutôt qu’en titres de l’acquéreur. Les critiques de tous bords stigmatisent l’hubris des dirigeants dans des opérations sans logique économique toujours apparente. La réalité est rarement aussi simple et cette réflexion demande à être mûrie avec recul : les opérations largement relayées par la presse sont principalement le fait de grandsgroupes sur de grosses cibles, opérations qui pourtant ne constituent qu’une minorité des opérations de croissance externe engagées par les entreprises françaises. Ainsi, il nous a semblé intéressant d’aller quelque peu à contre-courant de ces critiques grandissantes pour nous attacher à étudier des entreprises visiblement plus habiles à dégager de la valeur dans ce type d’opérations.

L’objetde notre étude est d’approfondir la question de la création de valeur dans les opérations de croissance externe en fonction de l’actionnariat. D’une part, nous cherchons à montrer que le caractère familial de l’acquéreur a un impact sur la qualité des opérations de croissance externe initiées et nous tâcherons par là d’expliciter cette performance en la détaillant et en l’expliquant. D’autre part,nous mettrons en exergue que l’ensemble des entreprises familiales recouvre une réalité disparate à l’intérieur de laquelle de nouveaux différentiels de rentabilité peuvent être dégagés.

Nos résultats empiriques montrent que la création de valeur dans les opérations de croissance externe est plus forte pour les entreprises familiales que pour les entreprises non familiales. Les famillesréussiraient donc mieux que les autres à rendre ces opérations profitables. Nous postulons derrière cette observation qu’il y a un réel savoir-faire de la part de ces acteurs comme s’il s’agissait d’une de leur spécificité. L’appréciation nécessaire dans le choix et la mise en œuvre de l’intégration de la cible appartiendrait parfaitement à leur mode de gestion propre.

Les études empiriques et larecherche académique montrent qu’il y a un réel particularisme dans la gestion des entreprises familiales. Certes, à première vue, ces sociétés

Matthieu SARRAT

2

CROISSANCE EXTERNE ET CREATION DE VALEUR : UNE HISTOIRE DE FAMILLE ?

ne se distinguent que par l’actionnariat. Cependant, derrière ce noyau de référence qu’est la famille - dont d’ailleurs la participation peut parfois êtreminoritaire - c’est tout un projet de gouvernance qui s’articule. Plusieurs traits marquent ces profils d’entreprise. Nous détaillerons certaines des particularités dans les pages à venir. Comme première approche qui aidera notre lecteur à formaliser ce que nous avançons, voici quelques remarques générales. Toutes choses égales par ailleurs, l’entreprise familiale présente un degré de risque inférieur.Cette particularité s’explique en premier lieu par l’association très forte de la richesse, à travers les actions détenues, et de la réputation, à travers le nom, entre la famille et l’entreprise. Ce facteur explique pour une large part la préoccupation pour la pérennité dans le temps dont le meilleur exemple est la transmission entre les générations. De cet idéal type découle tout un ensemble...
tracking img