Ep : la consommation des fruits des personnes atteintes de maladies neuromusculaires et neurologiques dégénératives

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 51 (12585 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Aujourd’hui, la consommation de fruits et légumes est un enjeu de santé publique et fait l’objet de recommandations nutritionnelles. En France, malgré les recommandations du Programme National Nutrition Santé (P.N.N.S.), 60% des personnes consomment moins d’une portion et demie de fruits et moins de deux portions de légumes par jour, au lieu des cinq fruits et légumes par jourpréconisé (d’après le rapport de l’INRA de 2007).

Les stages effectués au sein de la Résidence Yolaine de Kepper m’a permis de découvrir un public atteint de maladies neuromusculaires et neurologiques dégénératives. Ces affections surtout physiques touchent à tout âge et sont très handicapantes. En effet, elles les rendent dépendantes pour tous les aspects de la vie quotidienne comme lesrepas où certains résidents perdent leur appétit et deviennent de moins en moins réceptifs aux notions de saveurs et de plaisirs de table. L’alimentation de ces personnes a donc constitué mon objet d’étude et plus précisément les fruits, consommés de manière insuffisante par les résidents.

C’est par des recherches documentaires, des observations ainsi que des entretiens dirigés avec lesdifférents acteurs que j’ai pu appréhender tous les aspects du problème rencontré. Cette étude m’a permis de mettre en oeuvre un projet d’information et de conseils qui a pour enjeu principal de redonner l’envie aux résidents de consommer des fruits en alliant à la fois l’intérêt santé mais aussi le plaisir gustatif et visuel.

I/ Présentation de la residence Yolaine de Kepper

Le premierétablissement pour les myopathes

L’A.F.M. (Association Française contre les Myopathies) est une association à but non lucratif de la loi 1901 : elle a été créée en 1958 par des malades et des parents de malades et a été reconnue d’utilité publique en 1976.

Elle vise un objectif clair : vaincre les maladies neuromusculaires, « des maladies qui tuent muscle après muscle ». Pour atteindre cet objectif,elle s’est fixée deux missions : guérir les maladies neuromusculaires et réduire le handicap qu’elles provoquent avec quatre axes prioritaires : le développement des pistes thérapeutiques, les actions vers les familles, la myologie[1] et la revendication (œuvrer pour que les malades soient reconnus comme des citoyens à part entière).

La résidence Yolaine de Kepper, a été créée par l’A.F.M. etaujourd’hui, c’est le seul établissement au niveau européen. Yolaine de Kepper, la fondatrice de l’A.F.M., est devenue depuis peu le nom de la résidence. Elle se situe dans le département du Maine et Loire, à environ 18 Km d’Angers.

Elle a accueilli ses premiers résidents le 1er décembre 1980 et assure depuis cette date les soins, l’accompagnement à la vie sociale dans les actes de la viequotidienne de 48 personnes de plus de 18 ans en situation de dépendance face à une maladie neuromusculaire ou neurologique dégénérative (nécessitant une surveillance médicale), sans trouble du comportement susceptible de porter préjudice aux autres résidents.

Un établissement privé géré par l’A.F.M.

Depuis 2006, l’établissement propose deux types d’accueil en séjour prolongé ou temporaire :(cf annexe 1)

← Le S.S.R. (Soins de Suite et de Réadaptation)
Ce secteur est destiné à recevoir des personnes présentant des déficiences organiques multiples dont les insuffisances respiratoires sévères (assistance respiratoire continue avec ou sans trachéotomie), ou des difficultés nutritionnelles majeures. A ce jour, il accueille 32 résidents dont 5 qui sont en temporaires.

← LaM.A.S. (Maison d’Accueil Spécialisée)
Ce secteur est destiné à recevoir des personnes dont l’état nécessite une surveillance et des soins constants et il propose également un accueil de jour pour les personnes ayant une maladie neuromusculaire. Aujourd’hui, il accueille 16 résidents.

Le financement de l’établissement

L’établissement obtient des financements de(s) :

□ L’AFM...
tracking img