Epicure kant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (898 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le thème de la mort est une des grandes problématiques de la philosophie. Elle est d'abord crainte car elle signifie la fin de l'existence humaine mais elle peut aussi être pensée comme un moyenpour ne plus souffrir. Dans le texte, Epicure développe le thème de la peur des gens face à la mort. Sa thèse est qu'il ne faut pas craindre la mort car elle n'est rien pour nous (...)

Plan ducommentaire:

Introduction

I) Les inconvénients de la crainte de la mort
II) La mort est l'absence de douleur
III) Le philosophe ne craint pas la mort

II- La mort (le temps)

1. Pourquoi n'ya-t-il rien à craindre de la mort ?
2. En quoi lever cette peur change-t-il la vie ?
3. Montrez comment la position sur les dieux et celle sur la mort sont complémentaires à cet égard ?
4. Reprenezl'opposition entre le sage et la multitude vis-à-vis de la mort
5. Comment interpréter sa position vis-à-vis de l'avenir ?

Un obstacle au bonheur, c'est la perspective angoissante de la mort, laconscience tragique de notre finitude. A cause de la mort, nous habitons "une cité sans murailles" (Sentences vaticanes, 31): nous vivons dans l'insécurité. Comment est -il possible de guérir de lapeur de la mort?

La mort n'est pas à craindre.
L'argumentation d'Epicure consiste à dire que :
- comme le bien et le mal résident dans la sensation qu'on en a
- et comme la mort est privationde sensibilité,
- alors la mort n'est rien pour nous.
Cette certitude, cette vérité (la mort n'est rien pour nous) permet
de jouir de notre vie mortelle l'âme tranquille c'est-à-dire sans souffrirdu vain et vide espoir d'une vie vie infinie, sans souffrir d'un vain désir
d'immortalité. Ce désir impossible d'une vie illimitée vient au tout
premier rang des désirs vains des hommes, désirillusoire qui a pour
correlai la crainte de la mort. Le sage ne serait pas plus heureux de
l'être plus longtemps, la perfection d'un être réside dans la limitation
d'un être pleinement achevé; nous...
tracking img