Epicure

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (279 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Epicure insiste sur le fait qu'une vie heureuse est une vie dépourvue de mal pour le corps et de trouble pour l'âme. Un tel idéal serait atteintgrâce à une maitrise de nos désirs. c'est à une véritable pensée du plaisir que nous convie Epicure : en s'armant de prudence et de vigilance, ils'agit toujours d'anticiper les effets que le plaisir pourra produire lorsque nous y souscrivons afin de déterminer s'il ne risque pasd'engendrer un mal plus grand que le bien promis. C'est donc en faisant preuve de discernement que l'on peut aspirer à atteindre le bonheur. Le but n'étantpas de tous les satisfaire mais de satisfaire principalement les désirs naturels et nécessaires : tels que boire manger, nécessiter un abrilorsqu'on a froid; il faut de ce fait « se suffire à soi-même » dans la mesure où les plaisirs les plus simples sont les plus faciles à assouvir etdonc ceux qui procurent le moins de trouble à l'âme et le moins de mal pour le corps. Certes le plaisir est le but de la vie, mais le plaisir lié àl'assouvissement des désirs nécessaires et naturels, et non celui que l'on obtient grâce à l'ivrognerie, par exemple. Enfin, il faut savoir qu'onpeut supporter la douleur, (ce qui « eed nous faire penser au fait qu'Epicure a été affligé de maladies douloureuses tout au long de sa vie), engardant à l'esprit tous les plaisirs dont on a jouit ou de tous ceux dont on jouira à l'avenir. Tels sont les règles et principes du bonheur.
tracking img