Epreuve bac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1874 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Baccalauréat général

Série ES

Sciences économiques et sociales
(Enseignement obligatoire)
Calculatrice interdite

Durée de l’épreuve : 4 heures

Le candidat traitera l’un des deux sujets au choix

*
* *

Sujet N°1

Dissertation appuyée sur dossier documentaire

Il est demandé au candidat
- de répondre à la question posée explicitement ou implicitement dans le sujet ;- de construire une argumentation à partir d’une problématique qu’il devra élaborer ;
- de mobiliser des connaissances et des informations pertinentes pour traiter le sujet, notamment celles figurant dans le dossier ;
- de rédiger en utilisant un vocabulaire économique et social spécifique et approprié à la question, en organisant le développement sous la forme d’un plan cohérent quiménage l’équilibre des parties.

Il sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l’expression et du soin apporté à la présentation.

Sujet : Depuis les années 1950, la société française s’est-elle moyennisée ?

Document 1 :
[Les générations] qui sont nées entre 1925 et 1950 ont connu l'expansion massive du salariat intermédiaire, des perspectives de mobilité ascendantehistoriquement exceptionnelles tant du point de vue social qu'économique, les échelons les plus modestes ayant bénéficié des augmentations salariales les plus substantielles1 [...].
L'émergence de la société salariale, le plein-emploi, la fin des paysans et des rentiers, l'allongement de la vie, la généralisation d'assurances sociales plus généreuses et, bien évidemment, l'impôt progressif ontensemble contribué à l'élévation du plancher social et à l'abaissement du plafond, entre lesquels une grande classe moyenne, comprimée entre ces deux extrêmes a gagné en homogénéité.
En revanche, les générations nées ultérieurement sont confrontées à un retournement historique. Elles ne se contentent pas de faire face à des salaires qui ont cessé de progresser depuis maintenant une générationentière (alors que leurs aînées continuaient de progresser) : elles connaissent en outre un degré d'inégalité supérieur à celui de leurs aînés au même âge. Ainsi, la partie inférieure des nouvelles générations décroche et la partie supérieure tend à stabiliser sa situation, mais la tranche intermédiaire est écartelée entre ces deux pôles.
Source : Louis CHAUVEL, « Classes moyennes, le grandretournement », Le Monde, 3 Mai 2006.
1. Importantes

Document 2 :
| |Revenu disponible |Taux d’équipement (%) en 2004 |Départ en vacances |Espérance de vie à |
| |mensuel par ménage | |en 2004 (en %) |35 ans pour les |
||en 2003 (€) | | |hommes* |
| | |Four |Accès | | |
| | |micro-ondes |Internet | ||
|Agriculteurs exploitants |2 255 |72,6 |47,8 |38 |43,5 |
|Artisans, commerçants, chefs |3 435 |81,3 |37,7 |67 |43,0 |
|d’entreprises | | || | |
|Cadres et professions intellectuelles |4 188 |81,1 |66,9 |90 |46,0 |
|supérieures | | | | | |
|Professions intermédiaires |2 705...
tracking img