Epreuve de français du baccalauréat professionnel

Pages: 8 (1976 mots) Publié le: 30 septembre 2009
Epreuve de français du baccalauréat professionnel Session de juin 2000 (durée : 2 h 30) TEXTE 1 Ce n’est pas vraiment une sortie, le cinéma. On est à peine avec les autres. Ce qui compte, c’est cette espèce de flottement ouaté que l’on éprouve en entrant dans la salle. Le film n’est pas commencé ; une lumière d’aquarium tamise les conversations feutrées. Tout est bombé, velouté, assourdi. Lamoquette sous les pieds, on dévale avec une fausse aisance vers un rang de fauteuils vide. On ne peut pas dire qu’on s’assoie, ni même qu’on se carre dans son siège. Il faut apprivoiser ce volume rebondi, mi-compact, mi-moelleux. On se love à petits coups voluptueux. En même temps, le parallélisme, l’orientation vers l’écran mêlent l’adhésion collective au plaisir égoïste. Le partage s’arrête là, oupresque. Que saura-t-on de ce géant désinvolte qui lit encore son journal, trois rangs devant ? [...] L’obscurité se fait, l’autel s’allume. On va flotter, poisson de l’air, oiseau de l’eau. Le corps va s’engourdir, et l’on devient campagne anglaise, avenue de New York ou pluie de Brest. On est la vie, la mort, l’amour, la guerre, noyé dans l’entonnoir d’un pinceau de lumière où la poussière danse.Quand le mot fin s’inscrit, on reste prostré, en apnée*. Puis la lumière insupportable se rallume. Il faut se déplier alors dans le coton, et s’ébrouer vers la sortie en somnambule. Surtout ne pas laisser tomber tout de suite les mots qui vont casser, juger, noter. Sur la moquette vertigineuse, attendre patiemment que le géant au journal soit passé devant. Cosmonaute pataud, garder quelquessecondes cette étrange apesanteur. Philippe DELERM, La première gorgée de bière, 1997 *en apnée : en retenant sa respiration. TEXTE 2 Suzanne est venue voir un film d’amour au cinéma. Elle évoque les personnages qu’elle découvre sur l’écran. La lumière s’éteignit. Suzanne se sentit désormais invisible, invincible et se mit à pleurer de bonheur. C’était l’oasis, la salle noire de l’après-midi, la nuitdes solitaires, la nuit artificielle et démocratique, la grande nuit égalitaire du cinéma, plus vraie que la vraie nuit, plus ravissante, plus consolante que toutes les vraies nuits, la nuit choisie, ouverte à tous, offerte à tous, plus généreuse, plus dispensatrice de bienfaits que toutes les institutions de charité et que toutes les églises, la nuit où se consolent toutes les hontes, où vont seperdre tous les désespoirs, et où se lave toute la jeunesse de l’affreuse crasse d’adolescence. C’est une femme jeune et belle. Elle est en costume de cour*. On ne saurait lui en imaginer un autre, on ne saurait rien lui imaginer d’autre que ce qu’elle a déjà, que ce qu’on voit. Les hommes se perdent pour elle, ils tombent sur son sillage comme des quilles et elle avance au milieu de ses victimes,lesquelles lui matérialisent son sillage, au premier plan, tandis qu’elle est déjà loin, libre comme un navire, et de plus en plus indifférente, et toujours plus accablée par l’appareil immaculé de sa beauté. Et voilà qu’un 1

jour de l’amertume lui vient de n’aimer personne. Elle a naturellement beaucoup d’argent. Elle voyage. C’est au carnaval de Venise que l’amour l’attend. Il est très beaul’autre. Il a des yeux sombres, des cheveux noirs, une perruque blonde, il est très noble. Avant même qu’ils se soient fait quoi que ce soit on sait que ça y est, c’est lui. C’est ça qui est formidable, on le sait avant elle, on a envie de la prévenir. Il arrive tel l’orage et tout le ciel s’assombrit. Après bien des retards, entre deux colonnes de marbre, leurs ombres reflétées par le canal qu’ilfaut, à la lueur d’une lanterne qui a, évidemment, d’éclairer ces choses-là, une certaine habitude, ils s’enlacent. Il dit je vous aime. Elle dit je vous aime moi aussi. Le ciel sombre de l’attente s’éclaire d’un coup. Foudre d’un tel baiser. Gigantesque communion de la salle et de l’écran. On voudrait bien être à leur place. Ah comme on le voudrait. Marguerite DURAS, Un barrage contre le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Épreuves baccalauréat Français Explications
  • BACCALAUREATS PROFESSIONNELS TERTIAIRES EPREUVE D’ECONOMIE
  • BAC professionnelle épreuve de Français
  • Epreuve Anticipée du Baccalauréat Français 2014
  • Baccalaureat professionnel
  • BACCALAUREAT FRANCAIS
  • Baccalaureat general session 2012 français epreuve anticipee serie es-s
  • Baccalauréat français

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !