Eps au maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 39 (9535 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
A c c u e i l > Le mensuel > L'enseignant > Éducation physique

Entretien avec El Chaheb Mustapha
Faire l’histoire d ’une discipline, c’est souvent savoir d’où on vient, pour savoir où on va ! Cependant pouvez -vous nous faire un petit tour d’horizon actuel de l’éducation physique au Maroc : son organisation, ses horaires, ses instructions, ses formations, ses finalités, ses évaluations ? Jepense que ce sont des thèmes centraux qui peuvent nous aider à découvrir l’histoire de l’EPS au Maroc, et d ’expliquer sa réalité dans le quotidien du terrain, ses missions, ses lacunes, ses soucis et également de pouvoir anticiper son avenir. Toutefois, avant d’aborder l’EPS dans le système scolaire marocain, il semble judicieux de dessiner les contours de cette dernière. Ainsi, L’enseignement auMaroc (l’EPS inclus) est géré par le secteur public gratuit (synonyme de défaillance) et le secteur privé payant (synonyme d’excellence). L’enseignement est étalé par cycle dont le préscolaire entre (2 et 3 ans), le primaire (6ans d’études jusqu'à l’âge de 11 à 12ans), le secondaire collégial (3ans d’étude) et enfin le secondaire qualifiant (3 ans d’étude) Concernant l’organisation de l’EPS auMaroc A l’opposé de L’EPS en France, cette discipline faisait toujours partie intégrante du système d'enseignement, une matière obligatoire (exception pour les dispenses) dans tous les cycles de scolarité. L’EPS Marocaine sur le plan fonctionnel à double facette d’une part, elle est une matière d’enseignement avec ses lieux, ses horaires, ses « programmes », ses instructions officielles, sonévaluation, ses cadres… Et, d’autres par elle tient, la forme du sport de compétition, par le biais de l’ASS (L’UNSS en France) vecteur du sport scolaire au niveau local, régional, national et international. De ce fait, l’EPS en tant que matière d’enseignement est sous le contrôle de la « direction des curricula », qui a pour missions entre autres : De participer à l'élaboration des curricula scolaires etde la formation des cadres dans les différents disciplines littéraires, scientifiques et techniques; d ’adapter et réguler les curricula scolaire et de formation… La Direction des curricula est composée de La division de l’enseignement des disciplines littéraires et des langues, de la division de l'enseignement des disciplines scientifiques et de l'éducation physique et de la division del'enseignement des disciplines techniques et artistiques. Alors que Le sport scolaire est dirigé par la direction de la promotion du sport scolaire et de l'organisation des compétitions sportives scolaires qui se compose de la division de la promotion du sport scolaire et la division de l'organisation des compétitions sportives scolaires. En plus du rôle de la Fédération Royale Marocaine du Sport Scolaire.A partir de ce mono organigramme, nous remarquons que l’EPS fait partie des matières scientifiques sous l’égide de la division de l ’enseignement scientifique. Cette catégorisation nous laisse supposer plusieurs hypothèses : Premièrement pour les décideurs, l’EPS marocaine à l’étiquète d’une matière scientifique. Deuxième hypothèse, l’EPS est une matière au service des matières scientifiques,c'est-à-dire que l’EPS est considérée comme un moment de récréation et de détente pour les élèves avant ou près les leçons scientifiques. Enfin l’EPS est catégorisée d’une manière aléatoire dans cette division,... Cependant, dans l’esprit des décideurs (politiques, économiques et éducatifs) l’EPS entant que matière d’enseignement n’a de raison d’être que par le sport qu’elle enseigne. Cettereprésentation fait que le sport scolaire (ASS=UNSS) a dominé la matière (EPS). Cette dernière est devenue marginale et sans grande importance aux yeux des élèves, d’administration, des parents d’élèves et les agents du système éducatif. Ce qui nous conduit à dire d’un côté, que l’EPS marocaine possède une multitude de représentation et vit une crise d’identité et de l’autre

côté, les enseignants...
tracking img