Eps et formation des enseignants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 42 (10391 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Responsable du cours : L LEMEDIONI I] INTRODUCTION :

LES COURANTS EN EPS au XIX et XXème siècle.

I] INTRODUCTION

II] DEFINITION et DETERMINATION

III] LE COURANT MILITAIRE-LE CORPS SOLDAT : «ETRE FORT POUR ETRE UTILE A LA NATION».

IV] LE COURANT HYGIENISTE - LE CORPS SAIN : «ETRE EN BONNE SANTE» II] DEFINITION et DETERMINATION :

L’évolution de l’EPS au cours de l’histoire, desses objectifs, de ses méthodes pédagogiques, de ses finalités, en un mot des différents courants qui l’on fait vivre, est totalement liée à l’évolution économique, sociale, politique et industrielle du pays dans lequel elle agit. Dans sa thèse de Doctorat de Sociologie Y. Gougeon (Biblio1) s’efforce de montrer que les conceptions du métier d’enseignant ne peuvent se comprendre qu’à partir de leurgenèse historique d’une part, et du rapport que ceux-ci ont entretenu avec leur corps d’autre part. Il propose même une typologie de six classes différentes d’enseignants d’EPS : le sportif, le scientiste, le psycho-pédagogue, l’humaniste, le philosophe et le psychanalyste, qui on peut le penser, ont appartenu aux différents courants du XXème siècle. En ce qui nous concerne, nous ajouterons lemilitaire et l’hygiéniste afin de commencer notre propos au début du XIXème siècle.

V] LE COURANT NATUREL - LE CORPS SAUVAGE : «ETRE FORT POUR ETRE UTILE»

VI] LE COURANT SCIENTIFIQUE - LE CORPS CHIFFRE : «ETRE MESURE»

VII] LE COURANT SPORTIF - LE CORPS MACHINE : «ETRE LE MEILLEUR»

VIII] LE COURANT DIDACTIQUE - LE CORPS TOTAL : «ETRE EPANOUI ET AUTONOME»

IX] LE COURANT DE L’INFORMATION -LE CORPS CYBERNETIQUE : «ETRE ANALYSEUR ET ACTEUR».

X] AUJOURD’HUI L’EPS

XI] CONCLUSION

Selon Ulmann (Biblio 2) c’est à Vittorio da Feltre à qui l’on doit le terme d’EP. Pour G. Vigarello, c’est Ballexerd qui en serait l’auteur en 1762. On pourrait la définir comme un sous-ensemble de l’Education qui utiliserait des moyens que sont les activités physiques, sous-ensemble des activitéshumaines, dans laquelle la fonction motrice est sollicitée, afin de développer l’individu. Plus proche de nous, on la dit discipline scolaire ayant pour objet de transformer les pouvoirs moteurs de l’élève, de les enrichir par l’acquisition d’habiletés nouvelles (savoirs procéduraux C. Georges (Biblio 3)), mais elle a aussi pour mission d’atteindre des savoirs non-moteurs (déclaratifs C. Georges idem)par le biais de la motricité. L’EP est une juxtaposition de deux concepts, le premier est une action, l’éducation, qui s’adresse au second, physique, qui signifie corps. Or, de quel corps s’agit-il ? En effet, pour comprendre les différentes méthodes d’EPS qui se sont succédées à travers l’histoire, il est indispensable de savoir quel corps était l’objet de l’attention du professeur d’EP. Quevoulait-il en faire ? Que cherchait-il à développer ? On peut remarquer, qu’un passage s’est opéré d’un corps abstrait et utilitaire, anatomique et physiologique à un corps total, psychomoteur, psychosociomoteur et éventuellement, un corps désir et un corps expression. Ce passage d’un corps objet à un corps total, s’est fait grâce et par les différentes approches de l’EP qui se sont succédées aucours de l’histoire. Chaque conception du corps s’inscrit dans l’ordre du vrai de son époque (Biblio 4). Ainsi, les objectifs de l’EP furent tantôt militaires, utilitaires, hygiéniques et enfin éducatifs. III] LE COURANT MILITAIRE-LE CORPS SOLDAT : «ETRE FORT POUR ETRE UTILE A LA NATION». L’utilisation militaire de l’EP (gymnastique) ne date pas d’aujourd’hui. Dans la Grèce antique, l’EP avait commebut la pérennité de la cité. Ainsi pour Platon, l’unique fin qu’on doit poursuivre en se livrant aux compétitions gymniques et aux exercices qui les préparent, est la protection de la cité. Il utilise la lutte ou le pancrace pour unifier ses membres. Il classe cette activité dans l'agon (Biblio 5) (Connaissances annexes 1), ce que nous appelons maintenant compétition. Cette conception platonienne...
tracking img