Eqafs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (372 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Koltes :

Rythmée par plusieurs courts ballets et quelques "numéros"comme l’explosion du café arabe, la pièce, dans une bonne mise en scène de Staffan Valdemar Holm, a des allures de comédiemusicale. Une partie se déroule d’ailleurs sur un fond musical où l’on retrouve des succès de l’époque: Moi, je m’en fous ( Yves Montand), Les trois cloches (Edith Piaf), Ce mortel ennui (SergeGainsbourg), J’attendrai (Tino Rossi), etc. Ainsi une distance ironique est suggérée entre le quotidien des Français de la métropole et le drame qui se déroule en Algérie.

Le Retour exploite des situationsd’ordre banal, quotidien. Mais il ne s’agit jamais pour Koltès d’écrire une pièce réaliste. La pièce ne fait jamais appel à la psychologie. Koltès préfère le rythme rapide, chaotique. Il opte pour desphrases complexes, construites en spirales, qui se développent depuis un détail pour arriver au cœur du sujet. La rapidité du rythme doit l’emporter, mais les personnages, s’ils parlent beaucoup, nedoivent jamais devenir des figures à paroles, des créatures bavardes avec des mots plein la bouche. Je veille à ralentir le rythme de la parole. Nous travaillons tous à trouver l’équilibre. Car les corpsdoivent être véritablement dessinés, il y a en eux une théâtralité shakespearienne

Koltès vient de traduire Le Conte d’hiver de Shakespeare, il est sous l’influence du souffle élisabéthain. Sonécriture exploite des procédés comiques qu’il a étudiés par ailleurs dans le vaudeville ou dans le théâtre classique, notamment dans les grandes comédies de Molière. Il use de tous les procédés. On passede la fantaisie onirique du Songe d’une nuit d’été à un comique de répétition digne des grandes pièces de boulevard. Cette liberté et cette profusion de styles et de tons font la singularité de sonœuvre, son étrangeté. Koltès, sur tous les sujets, nous « désinstalle ». C’est son projet : nous désinstaller par sa langue, par la construction de ses phrases, par des situations poussées à...
tracking img