Eragon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1485 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Eragon..............................Saphira
Brom..................................Saphira
Galbaorix...........................Shruikan
Murtagh.............................Thorn
Oromis..............................Glaedr
Eragon (1er dragonnier)...Bid’Daum
Vrael..................................Inconnu
Morzan...............................InconnuIrnstad...............................Inconnu
Inconnu..............................Jura
Inconnu..............................Hírador
Inconnu..............................Fundor
Inconnu..............................Galzra
Inconnu..............................Briam
Inconnu..............................Ohen le puissant
Inconnu..............................Gretiem
Inconnu..............................BeroanInconnu..............................Roslarb

Les Dragonniers, appelés « Shur’tugals » par les elfes, sont des humains ou des elfes unis par un lien indéfectible à un dragon. Ils se reconnaissent à la marque ovale qu’ils portent au creux de la main. On appelle ce signe distinctif « Gedwëy Ignasia », autrement dit la « Paume Brillante ». Elle apparaît lors du premier contact avec un dragon tout juste éclos. Unefois ce lien établi, les Dragonniers humains acquièrent une espérance de vie surnaturelle. Pour l’ensemble des Dragonniers, le lien implique un corps plus résistant, un esprit plus ouvert et un accroissement étonnant des sens. A en croire la légende, les Dragonniers sont immortels et ne peuvent succomber qu’au poison ou suite à une blessure d’épée. En outre ils développent la capacité de communiquerpar télépathie avec leur dragon et la plupart des autres créatures, ce qui se révèle souvent très utile dans leur tâche. Tous les magiciens peuvent accéder à ce pouvoir, mais aucun ne sera jamais aussi performant qu’un Dragonnier.
En effet ces derniers deviennent tous des magiciens émérites, leurs pouvoirs augmentant à mesure que les dragons dont ils dépendent vieillissent. Il n’est pas rarequ’un Dragonnier surpasse en termes de pouvoirs un simple magicien. Pour autant l’acquisition de ces pouvoirs n’a rien de naturel ou d’évident. A l’époque de leur âge d’or, les apprentis Dragonniers étaient soumis à un régime très précis, destiné à renforcer à la fois leur corps et leur contrôle mental. Cela pouvait prendre des mois, voire des années, avant qu’ils ne soient autorisés à se servir de lamagie. D’ailleurs l’existence même de ces capacités était tenue secrète. Et si l’un d’eux la découvrait par accident, il avait droit à un traitement éducatif particulier. Reste que pour tous les apprentis, il fallait se soumettre à des exercices inutiles visant à provoquer en eux une sorte de déclic les amenant à avoir recours à la magie pour réaliser les tâches assignées. Alors seulement débutaitleur formation. Cependant il est une règle essentielle qu’il convient d’intégrer au plus tôt. Si un Dragonnier peut avoir recours à la magie pour guérir une blessure, et même si cela réclame énormément d’énergie, il ne doit jamais tenter de ressusciter les disparus. Entre la vie et la mort, il y a un abîme où la magie n’a plus aucune prise et où magiciens comme Dragonniers voient leurs forcess’estomper et leurs âmes se dissiper dans les ténèbres. Personne ne doit donc essayer de déchirer le voile entre les mondes au risque d’y laisser sa vie.
Au final pour pratiquer la magie, un Dragonnier doit avoir un don inné (ce qui est presque toujours le cas), et surtout être capable de solliciter son pouvoir à volonté. Et lorsqu’il choisi d’y faire appel, il doit systématiquement prononcer en ancienlangage le mot ou la phrase qui exprime ce qu’il souhaite accomplir. Par conséquent le pouvoir d’un Dragonnier est limité à sa connaissance de cette langue dont le nom est inconnu de tous, mais dont la force serait inimaginable. Celui qui le prononcerait gagnerait le contrôle de la totalité des mots et de tous ceux qui les utilisent.

Au temps de la Confrérie, dès qu’un œuf de dragon...
tracking img