Erasmus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4352 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Érasme
« Erasme » redirige ici. Pour les autres significations, voir Erasme (homonymie).
Érasme


Desiderius Erasmus, peinture de Hans Holbein le Jeune.

Données clés
Activités Théologien
Homme de lettres
Polémiste
Naissance 1469
Rotterdam en hollande
Décès 12 juillet 1536
Bâle en suisse
Langue d'écriture latine
Mouvement Humanisme de la Renaissance
Genres Parodie
SatirePamphlet
Dialogue
Épistolaire
Œuvres principales
Éloge de la Folie
Colloques
Adages
modifier

Érasme (Desiderius Erasmus Roterodamus), né en 1469 à Rotterdam et mort le 12 juillet 1536 à Bâle, est un prêtre catholique évangélique, écrivain humaniste et théologien néerlandais, considéré comme l’une des figures majeures de la Renaissance tardive.
Sommaire [masquer]
1 Biographie
1.1 Lesgrandes dates de sa vie
1.2 Introduction
1.3 Enfance
1.4 Années de formation
1.5 Vie active
1.6 La devise d'Érasme
2 Œuvre et pensée
2.1 L'Éloge de la Folie
2.2 Érasme et l'Europe
2.3 La traduction du Nouveau Testament
2.4 Érasme mystificateur ?
3 Œuvres
3.1 Éditions originales
3.2 Éditions et traductions modernes en français
4 Notes et références
5 Annexes
5.1 Bibliographie
5.2Article connexe
5.3 Liens externes
Biographie[modifier]

Les grandes dates de sa vie[modifier]

Cet article ou cette section contient une ou plusieurs listes.
Ces dernières gagneraient à être rédigées sous forme de paragraphes synthétiques.
1466/1469 : Rotterdam, naissance de Desiderius Erasmus, fils illégitime d’un prêtre et d’une fille de médecin.
1488 : il prononce ses vœux chez leschanoines réguliers de saint Augustin à Steyn.
25 avril 1492 : il est ordonné prêtre et obtient une dispense de cours.
1493 : il quitte le couvent et suit l’évêque de Cambrai dans ses déplacements comme secrétaire.
1495-1499 : séjours à Paris où il apprend le grec et rencontre de nombreux humanistes. Sous l’inspiration du franciscain Jean Vitrier, gardien (supérieur) du couvent de Saint-Omer, ilécrit l’Enchiridion militis christiani (Le Manuel du soldat chrétien).
1499 : premier séjour en Angleterre où il rencontre John Colet, chanoine de Saint-Paul et Thomas More.
1505-1506 : deuxième séjour en Angleterre.
1506-1509 : séjour en Italie. Il devient docteur en théologie à l’université de Turin.
1509-1514 : troisième séjour en Angleterre chez Thomas More, professeur de grec et de théologie.Il écrit L’Éloge de la folie sur la route entre l’Italie et l’Angleterre.
1514 : il entre en relation avec l’imprimeur Johann Froben à Bâle.
1516 : conseiller du duc Charles.
1517 : Léon X le dispense de porter l’habit monastique.
1517-1521 : Érasme séjourne principalement à Louvain où il dirige le Collège des Trois-Langues nouvellement fondé.
1519 : Luther sollicite l’adhésion d’Érasme quilui répond désirer rester catholique.
Mai-octobre 1521 : Érasme passe cinq mois à Anderlecht, chez son ami le chanoine Pierre Wichmans.
1521-1529 : séjour à Bâle, où il publie la majeure partie de son œuvre : Éditions et commentaires de presque tous les Pères de l’Église.
1522 : Première édition des Colloques et publication du De conscribendis epistolis (manuel d’épistolographie).
1524 : Érasmeattaque Luther dans son De libero arbitrio (Essais sur le libre arbitre).
1526 : Luther répond à l’attaque d’Érasme par le De servo arbitrio. La polémique continue.
1528 : publication du Cicéronien.
1529-1535 : Bâle étant tout entière passée à la Réforme, Érasme va s’installer à Fribourg-en-Brisgau. Dernier grand ouvrage : L’Ecclésiaste.
1535 : retour à Bâle. Le pape lui offre le cardinalatqu’il refuse.
12 juillet 1536 : Érasme meurt à Bâle.
Introduction[modifier]
Érasme, dit Érasme de Rotterdam, ou Gerritszoon, c’est-à-dire « fils de Gérard », serait né à la date du 28 octobre 1469, à Rotterdam. Il est mort le 12 juillet 1536 à Bâle.
« Prince des humanistes », il est l’âme de la « République des Lettres » qui se met en place en Europe au début du xvie siècle. Moine et prêtre...
tracking img