Erftetttttttt

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (574 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, "les violences sont loin d'être terminées"
LEMONDE.FR | 22.04.11 | 11h50 • Mis à jour le 22.04.11 | 17h32


Le camp de réfugiés de Duekoué, à l'ouest dupays, accueille désormais plus de 27 000 personnes. Peter DiCampo / Pulitzer Center/Peter DiCampo
Malgré l'arrestation de Laurent Gbagbo le 11 avril, et le retour au calme progressif dans le pays, lasituation ne s'améliore pas dans l'ouest de la Côte d'Ivoire. Les réfugiés continuent d'affluer dans les trois sous-préfectures de la région, et le camp de Duékoué accueille désormais plus de 27 000personnes.


Depuis le début de la crise, la région a été le théâtre de violents affrontements. A Duékoué, la Croix-Rouge a évoqué "au moins 800 morts" pour la seule journée du 29 mars. L'ONG adénoncé des "violences intercommunautaires" entre les autochtones d'ethnie guéré et les Ivoiriens du Nord. Et plusieurs organisations redoutent que la crise politique nationale ait dégénéré en conflitethnique local. Le 3 avril, le premier ministre Guillaume Soro a promis l'ouverture d'enquêtes sur les massacres signalés dans l'ouest.
SITUATION HUMANITAIRE "DÉSASTREUSE"
Pour les humanitaires présentssur place, la situation est toujours "très inquiétante". Tous dénoncent les violences qui se poursuivent dans les zones les plus reculées de ce territoire. Chaque jour, de nouveaux blessés arrivent àpied, depuis leurs villages de brousse, dénonçant "des attaques à la machette, à l'arme blanche, des viols et des combats entre communautés", explique Solange Koné, responsable de l'Association desoutien à l'autopromotion sanitaire et urbaine (Asapsu) ivoirienne, qui intervient dans le camp de Duékoué.
Dans les camps de réfugiés, les conditions d'hygiène se révèlent déplorables et l'espacemanque. A Duékoué, "la capacité du camp est largement dépassée", dénonce Salha Issouffou, responsable de la mission de Médecins sans Frontières (MSF) dans la région. "Pour l'instant, nous avons déjà...
tracking img