Esclavage au liban

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1779 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction:
Ces dernières années le phénomène migratoire est devenu une donnée fondamentale de la mondialisation, l’un des défis qui se pose est alors, de garantir une protection adéquate aux droits des travailleurs migrants.
On a remarque que le Liban est un grand pays d’accueil, environ 250 milles travailleurs migrants, en majorité des femmes domestiques, venant pour la plupart du SriLanka, de l’Inde des Philippines et d’Ethiopie. Ces travailleurs sont fréquemment exploités par les agences de recrutement et de placement qui tirent profit de leur condition de précarité pour percevoir illégalement, avec la complicité des employeurs, des sommes d’argent, ou pour changer les termes du contrat convenus au départ, ou encore, confisquer leur passeport pour les priver de leur liberté demouvement et soi-disant les ‘’fidéliser’’ à leur poste. De plus ces employés de maison qu’on pourrait qualifier de victimes, son souvent l’objet de châtiments corporels ou d’abus dans la majorité des cas, sexuels.
Fréquemment obliges de travailler, parfois plus de 15 heures par jour pour des salaires de misères, qui d’ailleurs ne sont souvent pas payés intégralement, elles sont aussi privées decongés et de repos, et même séquestrées avec une interdiction formelle de communiquer avec l’extérieur et la famille elle même. De ceci en découle notre problématique: Est-ce que la maltraitance des employées de maison peut-être considérée comme une forme d’esclavage moderne?
-

1- Procédure d’embauche:
Les Agences en charge d’amener ces filles - qui seront ensuite ‘’vendues’’ commedomestiques dans des maisons - forment des réseaux très solides avec les ‘’pays d’embauche ‘’. En effet chaque agence possède un ou plusieurs agents ou ‘’bureau de représentation ‘’ situé dans ces pays et ayant pour mission d’embaucher le personnel.
Les acteurs voulant louer les services ces filles, se rendent dans ces Agences et leur donnent les caractéristiques désirées et bien déterminées, puis parla suite l’agence leur présente un C.V complet (âge, langue maitrisée, aimant les enfants…) puis l’acteur va régler un premier versement a l’agence en attendant de réceptionner la jeune fille puis régler la totalité de somme.
Néanmoins, certains ‘’pays d’embauche ‘’ ne permettent pas à leurs ressortissants d’aller dans des pays bien précis pour divers raisons, (politique par exemple). A cemoment là les Agences rentrent en jeux et utilisent une technique illégale ; qui consiste à contourner cette embargo en les faisant transiter dans un autre pays pour enfin les faire aboutir dans le pays désiré, le Liban dans ce cas.
N.B : Lors de l’arrivée de l’employé sur le sol Libanais ce n’est que la famille (père, mère, enfants) qui peut aller la récupérer de l’aéroport.

2- La Loi:
• Lors del’arrive de l’employé au Liban un contrat de travail, dit, contrat notarié, est établi entre employé et employeur.
L’employeur s’engage alors à respecter un certain nombre de réglementation. En voici les principales :
1- Un salaire minimum de 300 milles Livres Libanaises.

2- Six jours de travail contre un jour de repos, de plus l’employé a droit à 8 heures de sommeil par jour.

3-L’employé doit être en possession d’une assurance médicale, et son employeur s’engage à lui fournir les soins médicaux nécessaires.

4- L’employeur s’engage à fournir à son employé de la nourriture et un ébergement convenable.

5- L’employeur s’engage à traiter l’employé. (interdiction d’abus, ou d’agression physique ou autre forme de maltraitance)

6- L’employeur s’engage à payer à son employé unbillet d’avion de retour dans son pays, à la fin du contrat.

7- L’employeur s’engage à poster gratuitement une lettre mensuelle à son employé.

8- L’employé a le droit de résilier le contrat au cas où :
A. L’employeur ne règle pas le salaire à de son employé après 3 mois consécutifs.

B. L’employeur ou n’importe quel membre de l’entourage, agresse, harcèle, ou abuse sexuellement de...
tracking img