Esope, l'aigle et le renard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (262 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Esope « l’aigle et le renard »
Introduction : Esope a été esclave puis a été affranchi. Il sait donc ce que c’est que d’être au bas de l’échellesociale. Il a voyagé, une expérience qui a influencé ses fables. Ici, il ne fait pas une satire de la société grecque mais des hommes en général.Pour montrer cela je vais présenter en premier les personnages et ensuite la justice divine.
I. LES PERSONNAGES
l’arbre représente l’échelle sociale:
La renarde se terre, l’aigle vole haut :
La chèvre représente le clergé.
Voler les viscères de ce bouc correspond à un crime, car l’animal estentièrement donné à Dieu.

II. LA JUSTICE DIVINE
Le niveau humain :
~ l. 9-10-11 : la malédiction consiste à prier pour que l’autre soit puni.Le vent s’arrête car c’est le souffle de Dieu. Le vent cible et punit celui qui est coupable, contrairement aux hommes.
Les Dieux sont toujoursplus puissants que les Hommes :
Les Dieux grecs sont susceptibles et punissent énormément. Les Hommes sont soumis à une peur de la divinité.
C’estquand on a peur qu’on se tient correctement. La victime est totalement ignorée.
Les traîtres n’échappent pas aux châtiments.

Conclusion : Cettefable transpose le comportement des animaux dans le monde des hommes. Mais Esope a pas voulu critiquer la société, il ne fait que raconter unehistoire avec de la narration. Contrairement a Esope la fontaine n’ésite pas a faire une satire de la société avec des discours direct de l’auteur.
tracking img