Espace du golfe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (315 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les littoraux des PSEM attirent de plus en plus de population qui quittent les campagnes et qui alimentent les croissances urbaines. Istanbul, Le Caire et Alger sont les 3principales agglomérations au sud et connaissent une urbanisation anarchique et rapide.
En 2000, la population urbaine au sud a dépassé celle du nord alors qu’en 1950 elle était 3xplus faible. Les prévisions montrent que cette population urbaine devrait encore augmenté de plus de 60%.
Les villes du sud attirent car elles offrent des possibilités d’emploi etdes petits métiers (secteur informel  marchand des rues).
L’UE dans le cadre de la politique régionale aide les régions en retard sur le plan économique. En 2000 et 2006 ,l’Espagne a reçu 37 Milliard d’€ et l’Italie du Sud 20 Milliard.
Ces fonds ont permis l’investissement et une augmentation du PIB.
L’UE aide aussi les régions du sud de la méditerranépour encourager leur dev.
En 1995, l’UE et les pays du sud ont signés les accords de Barcelone qui répondaient à 3 objectifs :
• Crée une zone de paix, de sécurité, de stabilité• Crée une zone de prospérité en favorisant le libre échange
• Encourager les échanges socioculturels

Pour réaliser ces objectifs, l’UE à débloqué un budget (11Milliard pourla période 2007-2013) pour financer des projets d’équipement au sud : Tanger.

En 2008, la France annonçait le projet d’union pour la M. dont les axes sont la sécurité, lesroutes maritimes, l’énergie solaire et la dépollution. Le but est d’encourager les pays du sud à s’entendre et à crée l’équivalent de l’UE.

Conclusion
La M. reste une zone defractures au niveau économique entre le N et le S. La mise en contact des deux rives permet cependant l’amélioration du niveau de vie au Sud. Les économies se rapprochent peu à peu.
tracking img