Espace et population

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1147 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Espace et population : européanisation démographique

Introduction
Spécificité de la démographie européenne dans le monde
Diversité interne mais surtout convergence démographique
L’Union Européenne et la population : quelles actions ?

I) Un foyer de peuplement en déclin à l’échelle du monde

1. La population Européenne dans le monde

Europe et Russie : 736 millions d’habitantsaujourd’hui :
– 80 millions en 1500
– 180 millions en 1800
– 450 millions en 1900 (28% de la population mondiale)
– 730 millions en 2007 (11 % de la population mondiale)

L’UE à 27 = 499 millions d’habitants. 9,7% de la population mondiale sur 4% des terres émergentes. L’UE à 15 = 396 millions d’habitants

2. Une situation démographique fragile

En déclin car :
• la transitiondémographique migrations importante pour maintien de la population. C’est d’abord en France qu’on voit le début de la transition démographique.
• Une croissance totale faible, grâce aux migrations
• La poursuite du déclin programmée = la pop de l’UE augmente lentement grâce à l’augmentation de la pop à l’ouest UE à 27 = + 26 millions d’hab. de 92 à 2009 et UE à 15= 29 millions

Ce sont chez les paysd’Europe centrale + est qu’on voit un déclin de la population

Régions « rétrécissantes » = région qui a perdu 15% de sa population en une décennie qui ne s’explique pas par une catastrophe. Ce sont aussi des villes qui ont perdu une activité économique, et il y a aussi une rétrécissement morphologique (destructions immobilières) région de l’Est surtout

3. De quoi est faite la croissancedémographique européenne ?

Elle est faite de l’accroissement naturel et solde migratoire (immigration nette + émigration nette).
Des trajectoires démographiques divergentes (1950-1999) :
Le mouvement d’accroissement naturel à 27 est beaucoup moins important que dans les années 60. En Europe de l’Ouest la composante naturelle baisse mais reste positif alors qu’en Europe de l’Est elle est négative. Lesmigrations composent le TAN pour l’Europe de l’Est alors qu’il est négatif pour Europe de l’Est.

Explication pour Europe de l’Est =
- activité économique faible donc migration de la population vers l’Europe de l’Ouest.
- trace système socialiste repères sociaux chamboulés, incapacité population à se projeter vers l’avenir
- contrainte budgétaire et maitrise des dépenses publics
-augmentation à l’addiction du tabac + alcoolisme

La décennie 1990-99 creusement des écarts :
Baisse de la fécondité en RDA + Espagne + Italie :
- les femmes italiennes et espagnoles qui s’émancipent, + femmes qui si elles ne sont pas mariés ne vont pas faire d’enfants
- Le vieillissement de la population Européenne

4. Les contrastes de densités

Dorsale Européenne très peuplé

II. Lesmigrations

1. Le premier foyer d’immigration

• Jusque dans les années 1960, l’Europe = continent d’émigration nette
– En moyenne – 64 000 hab. d’émigration nette / an de 1960 à 1970
• Depuis les années 1970, = continent d’immigration nette
– En moyenne 304 000 hab. d’immigration nette / an de 1970 à 980, et 479 000 / an entre 1980 et 1990
• Aujourd’hui =premier foyer d’immigration :
– Sur environ 200 millions de migrants dans le monde, 34% vivent en Europe, 23% en Amérique du Nord (2005)
– En moyenne 1 139 000 hab. /an de 1990 à 2000 par immigration nette

Le maximum migratoire vers L’Europe = 1990 – 2000
• 1990-2000 :+ 1 139 000 d’immigration nette / an (ONU).
Causes ?
– Un espace de prospérité etde paix dans un monde instable et aux inégalités de richesses croissantes
– La mondialisation dynamise les flux, y compris de personnes
• Les migrations sont de plus en plus complexes : EXTRA – et INTRA – communautaires

2.Des flux de plus en plus complexes

• Vers l’Europe: des flux traditionnels, issus de « couples migratoires » postcoloniaux (ex : France / Maghreb,...
tracking img