Espagnol

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1452 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Transformations économique et sociales de 1945 à 1973
Intro :
En 1945 s’installe une société de consommation, la consommation est devenu un objectif, il faut consommer pour exister, en même temps elle est très révélatrice d’une période de croissance qui va de la fin de la guerre jusqu’à 1973 et donc au premier choc pétrolier qui serait le début de la crise. Cette période fut qualifiée de« Trente Glorieuses ». C’est une période de prospérité, de consommation qui part des USA et qui devient un phénomène mondiale. C’est aussi une période de changement et bouleversement sociaux et en particulier avec l’émancipation des femmes(1944) une vie quotidienne changée.
En quoi Fourastié a pu parler de Trente Glorieuses pour qualifier la période 1945-1973 ?
I) Trente Glorieuses : époque detransformations éco & sociales considérables
a) Un motif : La croissance
On constate une augmentation durable de la production entrainant une augmentation durable du niveau de vie. Depuis le 19e siècle c’est la période la plus forte en termes de croissance économique (env. 5%/an) qui s’explique par une phase de reconstruction d’après guerre de 1945 à 1950. A partir de 1950 la reconstruction estterminée et en 20 ans la richesse mondiale a été multipliée par 3 qui s’expliquent par les gains de productivité et la régularité du % de croissance.
Aucun chômage pendant la période ce qui s’explique par le transfert de mains d’œuvres entre les secteurs d’activités. Baisse des emplois agricoles au profit du secteur secondaire pendant la période et développement des classes moyennes.
Unesociété de consommation surtout pour l’occident, société qui existe depuis les années 1920 aux USA et qui se généralise. En 30 ans le pouvoir d’achat moyen a été multiplié par 3 avec quelques produits phares (télévision, machine à laver…). 70% des ménages français n’ont pas ces produits en 1957. Ils ne sont plus que 7% en 1973. La part du budget des ménages consacrés à la nourriture a baissé contre celleconsacré aux loisirs, logement et santé.
b) Les mutations industrielles et celles des entreprises
L’industrialisation est généralisée fonctionnant sur l’électricité et le pétrole, essentiellement des industries mécaniques, électriques… On constate le développement de la chimie avec la création de la fibre synthétique (nylon, plastique…)
L’industrie est caractérisée par une forte croissance,une embauche massive, une forte consommation d’énergie, le pétrole prend la place du charbon et on a un début d’informatisation. Pour l’agriculture, c’est une agriculture qui se mécanise et donc la population rurale diminue, on utilise de plus en plus d’engrais, de pesticide… Les services sont caractérisés par le développement de grandes surfaces…
Le mouvement de concentration des entreprisess’accélère au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Aux USA, à la fin des années 1960, les 500 plus grosses entreprises emploient plus de 75% des salariés. On assiste aux stratégies d’innovations de durée de vie d’un produit. Concentration verticale et horizontale. C’est aussi une période où se développent les entreprises à l’échelle planétaire (multinationales).
II) Les facteurs de lacroissance
a) Le capital humain
Entre 1950 et 1973, la population mondiale passe de 2.5millards d’hommes à 3.9milliards. On assiste à un « baby-boom » (= croissance importante et durable du nombre de naissance) qui a duré de 1945 au milieu des années 1960 et a accru la population active et augmenté le nombre de consommateurs. La fécondité est supérieure au renouvellement des générations. C’est uneévolution pour les pays occidentaux. Il faut ajouter les flux d’immigration et donc la population active augmente par l’activité des femmes.
Les salaires augmentent et le Fordisme et le Taylorisme sont généralisés, le pouvoir d’achat augmente et le crédit se démocratise même pour des achats de sommes moyennes.
La part du PIB consacré à l’éducation a été multipliée par deux. Les effectifs...
tracking img