Espagnol

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1422 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'animisme
C’est la plus ancienne forme de spiritualité ; elle correspond à une conception du monde plusieurs fois millénaire et qui se retrouve sur tous les continents, avec des spécificités certes, mais renvoyant à la même structure fondamentale . (Au niveau étymologique : « animus »-« anima » respectivement « esprit »-« âme »)
- -
le monde quotidien, visible, relativement maîtrisable , lemonde autre, invisible , inaccessible à la plupart des hommes, et où vivent des esprits, bien ou malveillants. Ces esprits ont une existence intelligente, mais aussi des émotions et des besoins similaires aux nôtres et qu’il leur faut satisfaire( amour, bienveillance, orgueil, faim, jalousie, ...). Ils possèdent leurs noms, leurs qualités et leurs relations spécifiques entre eux et avec leshumains ; autant d’éléments qui sont expliqués à travers les mythes. Mais surtout, ces esprits ayant une existence autonome dans le monde invisible , possèdent en conséquence, la capacité d’agir de façon bénéfique ou destructrice sur notre réalité ( santé, nourriture, conditions climatiques, enseignement, connaissances...) : ils sont la cause véritable de tout ce qui nous arrive.
L’animisme
L’animismepart du principe que tout ce qui existe dans la Nature ( animaux, végétaux, minéraux, éléments climatiques, mais aussi outils, instruments ,etc....) est animé par une entité : tout à la fois force vitale , esprit, conscience, âme .
Cette « force vitale » présente dans chaque élément de la création , est reliée à une entité, une essence qui existe dans une autre réalité : le monde des esprits ;ainsi un cheval possède une conscience reliée à l’Esprit « cheval ».
Cette dimension des esprits est cachée car elle ne correspond pas à l’apparence des choses mais à leur nature intrinsèque. On peut rapprocher cette vision du monde du « Mythe de la caverne » exposé dans « La République » de Platon.
Cet esprit , présent dans chaque chose existant sur terre, est sa puissance d’être ; sans lui,elle n’occupe qu’un espace , et ne possède ni sens, ni existence réelle.
La création est donc articulée entre deux pôles :
Qu’il soit une conscience du sacré ou une simple interrogation latente, ce sentiment n’a jamais faibli. Il unit enco- re les hommes autour de croyances et de pratiques religieuses qui sont la base d’un lien social : la « religion » est bien un lien et toutes les sociétés sontreligieuses. Ces sociétés animistes, polythéistes ou monothéistes ont convenu que la peau pourrait être aus- si une messagère de l’invisible parce qu’elle est l’enveloppe visible et ras- surante du corps. Très tôt, elles lui ont prêté un langage : intuitivement, l’ap- parence de la peau suggère les défauts ou les qualités d’une vie, le reflet d’une faute ou l’image d’un bonheur. Pre- mier organeaccessible à l’œil d’au- trui, la peau n’est pas que l’étendard du corps car, sous l’acuité d’un regard, les marques naturelles ou acquises racontent quelque chose. La peau ne reste pas longtemps une enveloppe inexpressive dans des sociétés impré- gnées de convenances et de traditions religieuses. Si les marques corporelles n’avaient pas été interdites par la bible, il est probable que les groupessociaux les plus matérialistes d’occident auraient cherché d’autres moyens que le tatouage ou le piercing pour affir- mer une différence.
Il existe, autour de la peau et du corps, des codes, des recommandations et des interdits qui règlent notre appa- rence. Conscientes de vivre chaque jour sous le regard des dieux, certaines sociétés se sont imposées ou s’impo- sent des règles strictes qui sontiden- tiques sur les lieux de prière et dans la vie courante : les musulmans inté- gristes ont compris qu’il était plus convenable pour leur compagne de garder la tenue qu’imposent les lieux saints. Leur chevelure séductrice ne pourrait se dévoiler qu’aux yeux de l’entourage proche. Le moyen âge chré- tien considérait lui aussi que la peau voilée et les têtes couvertes étaient plus respectables...
tracking img