Essai

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Relations Économiques Internationales

économie : grec : oikos nomos = lois domestiques ≈ Aristote
définition : les lois de la production de l'échange et de la répartition
sphère financière : prêt – emprunt – placement
sphère monétaire : change
Les différentes sphères forment l'économie

Aujourd'hui accélération des processus de mondialisation, …..
Aujourd'hui accélération difficilementcernable → chose qu'on ne maitrise pas, d'aut nt plus qu'avant nos économies fonctionnaient sur la base d'un espace national.
Aujourd'hui contraintes externes que politiques nationales n'arrivent pas à maitriser → crée un espace de préoccupation pour les gouvernements. Depuis 70s, plus de longues périodes de turbulence que de période de prospérité ( sauf pays émergents).
Ces nouveauxdéveloppements induisent des mutations.
Comment repérer les grosses fractures de cette économie de plus en plus mondialisée ?

Thème I : L'économie mondiale : mutations et perspectives

Section 1 : Les fondements du système économique international issu de 1946, mutations et mondialisation

● Durant 70 – 80 les gouvernements des États se pose des questions par rapport à la société internationale seposent des questions que l'économie des pays en développement : fluctuations ont montré de longues périodes de ralentissement économique, couplé d'un fort taux de chômage et souvent des déficit de la balance, car agit sur monnaie : affaiblit
● Reprise économique 80 – 90, mais avec des fluctuations, le chômage a diminué.
● A partir 2000 (surtout 2006), la croissance mondiale est tirée et tourneaux environs de 4-5 %, elle est surtout tirée par les pays émergents, la Chine et l'Inde (12%).
● Mais la crise économique s'annonce très tôt dès 2007, l'économie américaine ralentit, fort déficit de la balance et la suite …
Dans les pays développés des entreprises avant la crise vont préférer réduire leur effectif, le social est devenu le régulateur de l'économie.
Aujourd'hui, les entreprisespoussent à une rationalisation de la production, il faut rationaliser, délocaliser, ne pas trop augmenter les salaires.
Nous sommes passés d'un capitalisme industriel à un capitalisme financier. Les grands ateliers de la planète vont se retrouver dans les pays émergents, ce qui explique l'augmentation du prix des matières premières → appauvrissement des pays qui n'ont pas de matières premières →déséquilibre.
● PECO – CEI : Destructucation de l'économie pour créer un marché libre, même Russie, qui dépend surtout de ses matières premières.
● Pays en développement : leurs économies se caractérisent souvent par l'extraversion des secteurs d'accumulation, par un endettement très lourd, par une quadruple dépendance (alimentaire, financière, commerciale et technologique).

● extraversion dessecteurs d'accumulation (: pays qui ont une forte dépendance avec l'extérieur, car ils n'ont pas de capital ou dépendent trop des matières premières. Ex : Afrique)
P (f) = K,L
K fixe → tout ce qui ne va pas se transformer lors du processus de production.
K circulant → tout ce qui va se transformer lors du processus de production.

Capitalisme sans économie de marché. Ex : URSS
Le capitalismeest un mode de production qui a émergé dès le XVIe s.
Le libéralisme né au XVIII, liberté individuelle : parole, écrire, commercer.

PMA : pays les moins avancés (400-500 $ PIB/hab)
PED : pays en voie de développement
Pays émergents :
NPI : nouveaux pays industriels (ex : Corée du sud, Taïwan)

Comment les différents piliers se sont fracturés ?
1970 : Japon, empereur Meiji → décollageéconomie du Japon, car ouverture)
(PNUD → lieu de stage possible à Genève)

1. 1. Les fondements théoriques et leurs conséquences

● Les fondements théoriques qui ont émergés au lendemain de 45 et qui en créé les « 30 G » :
- le néo ricardisme
- le keynésianisme

● David Ricardo, fait partie de l'école classique, c'est un adepte d'Adam Smith (son prédécesseur), mais a été plus loin pour...
tracking img