Essaimage en tunisie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1678 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Le concept :

La démarche consistant pour une entreprise à aider un de ses salariés à créer sa propre entreprise. L'aide apportée peut être matérielle, financière, logistique ou encore commerciale

Cette démarche est pratiquée dans les pays développés depuis les années 80.
15000 projets sont créés en France par essaimage par an sur une moyenne annuelle de 178000 de nouvelles créations.Le salarié entreprend de créer sa propre entreprise, il bénéficie donc de l’appui et de l’accompagnement volontaires de la part de l’entreprise mère dans le but de minimiser le risque d’échec et d’assurer la réussite du projet.

II. Les raisons pour soutenir l’essaimage :

1) Sur le plan national :

- Une meilleure croissance du rythme de création d’entreprises et d’emplois
- Un soutien audéveloppement local et régional
- Une meilleure utilisation collective du potentiel humain
- Une meilleure productivité à l’échelle nationale
- Une incitation et un soutien à l’innovation

2) Au niveau de l’entreprise :

- Une meilleure gestion des ressources humaines
- Une contribution à la création d’emploi, au développement et à l’innovation
- Développement de la cultureentrepreneuriale

3) Pour le salarié :

- Une promotion à l’extérieur
- Augmentation du revenu
- Meilleure valorisation des compétences et du savoir faire
- La possibilité d’améliorer son statut social: du salarié au promoteur
- Bénéfice des avantages et des incitations pour assurer plus de chances de réussite

III. L’essaimage en Tunisie :

1) Les orientations :

- La création de 14.000entreprises ou projets / an jusqu’à fin 2009
- Amélioration des revenus (5.000 d/2009 contre 3.500 d/2005)
- Création d’emploi (nouveaux diplômés)
- L’amélioration de la compétitivité
- Contribution des entreprises (publiques et privées dans l’effort national visant à accélérer le rythme de création des entreprises
- Promouvoir de nouvelles opportunités d’investissement pour les salariés et pourles diplômés de l’enseignement supérieur
- Concrétiser la symbiose recherchée entre les secteurs productifs et les institutions de recherche, l’université, les pôles technologiques et les pépinières
- Disposer d’idées de projets issus des entreprises

2) Un environnement favorable à l’essaimage :

a - Au niveau d’investissement

- Des structures de promotion
- Un cadre juridique favorable- Une panoplie d’incitations
- Un réseau de structures d’appui:
Programme de modernisation industrielle
Les pépinières
Les centres d’affaires
Les espaces entreprendre
Pôles de compétitivité + pôles technologiques

b - Au niveau du financement

- Une banque pour financer les petites et moyennes entreprises (BFPME)
- Une société de garantie
- Des sociétés d’investissement à capitalrisque (SICAR)
- Des fonds communs de placement à risque (FCPR)

c - Au niveau du régime de congé pour création d’entreprise

Les salariés des entreprises publiques peuvent bénéficier :

Du régime de congé pour la création d’une entreprise (loi n° 2003-21 du 17 mars 2003)
Ou du régime de la délégation et de la mobilisation (décret n° 2002-1573 du 1er juillet 2002)

3) Les spécificités :- Une loi sur l’essaimage
- Une charte (Ministre chargé des PME-entreprises)
- Une convention-type (essaimé - entreprise essaimeuse)
- Élargissement de l’action aux promoteurs non-issus du personnel des entreprises essaimeuses
- La défiscalisation

4) Cadre juridique et organisationnel :

A- Loi n° 2002-1573 du 1er juillet 2002 :

Fixant les conditions et les modalités dans lesquellesdes agents publics, accomplissant une mission de recherche ou de développement technologique en vertu des statuts particuliers auxquels ils appartiennent, peuvent être autorisés à être délégués auprès des entreprises et établissements publics ou privés afin de les assister à créer des projets innovants au sein des technopôles et des pépinières d'entreprises ou de participer à la réalisation de...
tracking img