Essais de montaigne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1752 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
C’est vers 1572 que Michel Eyquem de Montaigne (1533-1592) entreprend de dicter les Essais qui l’occupent jusqu’à sa mort. Il publie les livres I et II à Bordeaux en 1580, puis les augmente et leur adjoint le livre III dans l’édition parisienne de 1588. Donc, l’essai qui se constitue à la renaissance où c’est une période exceptionnelle dans l’histoire de l’humanité. Le livre III des Essaisapparaît comme l'aboutissement d'une forme l'essai, et chacun des chapitres qui le composent comme un parcours une réflexion s'y exerce de la manière à la fois la plus méthodique et la plus imprévisible. Nous allons étudier le chapitre XI qui est intitulé « Des Boyteux ». On peut se demander pourquoi évoque-t-il des exemples des boiteux dans ce passage ?

I. incertitude
1. expression
2. énumération3. rumeur

II. remarque
1. erreur
2. ignorance (tous les préjugés viennent et de notre ignorance et de notre présomption
3. doute

III. recherche
1. collaboration
2. cause
3. illusion

I. incertitude

1. expression
Dans le passage, on a l’impression que l’auteur ne nous donne pas la certitude à ce qu’il parle. On peut le trouver dans des expressions comme « on dit en Italie», « elle dit que », « je viens d’apprendre que même philosophie ancienne en a décidé » qui veut dire que Montaigne même a entendu quelque part des choses et on ne peut pas justifier des arguments. L’auteur mentionne l’expression « on dit » avant le passage. « J’aime ces mots, qui amollissent et modèrent la témérité de nos propositions : A l’aventure, Aucunement, Quelque, On dit… »
Laconjonction « ou » donne la possibilité des explications différentes qui évite d’être des regards fixés sur des idées non vérifiables. Par exemple, « a propos ou hors propos », « la fortune ou quelque particulier accident », « Ou bien que, ce défaut empêchant l’exercice… ».L‘expression « je pourrais aussi dire que » est un exemple indéfini.

2. énumération
Au début du passage, Montaignecommence à citer l’exemple d’un proverbe des boiteuses en Italie. Ensuite, il dit simplement que cela vient des paroles des peuples. L’auteur nous donne un autre exemple qui concerne des boiteux et puis, il donne une explication brève en prenant une citation de l’Erasme. En effet, il raconte de ce qu’il a entendu à droite et à gauche. Lorsqu’on voit « je viens d’apprendre que même la philosophieancienne en a décidé », « la raison pourquoi les grec décriaient les tisserandes d’être plus chaud que les autres femmes », on se rend compte qu’il y a pas d’explication vraie et juste.

3. rumeur
Le thème principal dans ce passage, c’est une espèce de rumeur comme proverbe en Italie, le mythe grecque, les idées reçues des grecs. La rumeur vient du latin Rumor et signifie le bruit qui court, larumeur publique. Au XVIème siècle le sens latin revient et c’est les nouvelles qui se répandent dans le public et dans l’opinion.
Les exemples d’ici viennent de l’homme. D’abord, dans le proverbe en Italie, « il y a longtemps ce mot en la bouche du peuple ». Des proverbes ont des caractéristiques qui ne peuvent pas dater ni savoir si c’est vrai ou pas. Ensuite, les Amazones est la mythologiquegrecque, Elles sont un peuple de femmes guerrières sur les rives de la mer Noire. Les Amazones possèderaient une origine historique : elles correspondraient aux femmes guerrières des peuples scythes et sauromates. Amazone c’est un fantasme de génie grec, un pur fantasme. Mais, personne n’eut la naïveté de se demander si le « mythe » des Amazones pouvait correspondre à une réalité historique.

II.remarque

1. erreur
Juste après le passage qu’on étude, Montaigne indique que les plaisirs érotiques sont augmentés avec une boiteuse, et lui-même y croyait d’ailleurs puisqu’il l’a expérimenté. « Car, la seule autorité de l’usage ancien et publique de ce mot, je me suis autrefois fait à croire avoir reçu plus de plaisir d’une femme de ce qu’elle n’était pas droite, et mis cela en recèpe de ses...
tracking img