Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi ?

Pages: 8 (1752 mots) Publié le: 28 février 2012
Dissertation n°1

Ce qui, dit-on, nous distingue de l'animal, c'est que nous, êtres humains, avons la faculté de prendre conscience de nous-mêmes, c'est-à-dire la capacité de retourner notre conscience sur nous-mêmes et de nous prendre nous-mêmes pour objet de pensée.
Cette prise de conscience menée à terme suppose la découverte d'un « je » particulier, qui entraîne ensuitela connaissance de ce « je ». Si la prise de conscience répond à la question « suis-je ? », elle peut aussi répondre à la question « qui suis-je ?», comment alors parvenir à cette prise de conscience, à cette connaissance de soi la plus authentique et complète possible ? En effet, le problème est de savoir si, dans ce processus, l'on a besoin d'autrui ou si l'on a besoin de la solitude pour prendreconscience de soi, et mieux se connaître, à moins que cette conscience et cette connaissance de soi ne soient qu’illusoires.
Ainsi, nous pouvons nous demander dans quel cadre l’Homme prend-il conscience de soi ?
Dans un premier temps, L’homme « animal sociale » semble pouvoir se définir par le rapport à autrui, mais c’est aussi dans la solitude qu’il peut aussi affirmer cette prise deconscience. Pour autant, nous pouvons nous demander quelle valeur à ce travail sur soi.

I) La conscience de soi semble s’effectuer en rapport à autrui

La conscience de soi ne peut pas être collective dans la mesure où elle est le résultat et le produit d’une histoire dont faire parti autrui et d’un certain nombre de circonstances. La conscience n’est pas innée, elle est le résultat de plusieursindividus. Ex : dans ce monde hostile, l’homme n’a pas pu se débrouiller sans l’aide d’autrui. Cette vie collective apparaît comme une nécessité. C’est justement la conscience qui permet la communication et qui permet ces fameux liens.
Exemple d’un bébé : a quel moment se rend-il compte qu’il est un être vivant ? Des sa conception, sous forme de fœtus, il existe une sorte de fusion avec sonenvironnement or ce qui caractérise bien la conscience réfléchie, c’est un certain décalage entre la conscience et le monde, puisqu’il ne manque de rien, n’a besoin de rire, une fois sa naissance venue, le voici confronté au monde, sans la protection et les apports automatiques dont il bénéficiait dans le ventre de sa mère. A ce moment là, se sont les besoin qu’il ressent qui le pousse vers autrui, qui lepousse à la communication, avec un langage de corps et de sons, puis sa conscience s’affine, il passe du simple « j’ai faim » au « donne moi à manger », où l’on voit bien l’intervention d’autrui travers l’impératif « donne » et sa conscience de soi avec le pronom « moi ».
D’après ce que nous venons de démontrer, nous pouvons confirmer le caractère social de notre conscience, autrui est doncindispensable dans notre prise de conscience. Mais il y a d’autres paramètres à envisager en ce qui concerne la conscience de soi par rapport à autrui.
Nous pouvons voir qu’autrui est indispensable.
Mais dans le processus de la prise de conscience par elle même, or cette introspection ne peut que nous tromper sur notre connaissance. Mais cette introspection suppose qu’il y ait deux entités : celle quiobserve et celle qui est observée. Mais cette double identité est bien absente du « moi », en effet, le « moi » peut-il s’observer lui même ? L’objectivité est impossible
Nous avons donc vu que l’introspection est impossible car les réponses qui en résulteraient seraient fausses, car non objectives, du fait de cette impossibilité de l’homme à se partager en deux, un qui pense et un qui observel’autre penser. Cette analyse dénonce d’ailleurs le genre littéraire de l’autobiographie qui consiste à effectuer une introspection et une rétrospection.
En définitif, pour prendre conscience de soi et accéder à une connaissance juste du « moi », autrui est un facteur essentiel pour y parvenir. Pourtant, grâce à autrui seulement, arrivons-nous à une connaissance de nous profonde, plus réfléchie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Est-ce dans la solitude que l’on prend conscience de soi ?
  • Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi ?
  • Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi?
  • Est-ce dans la solitude que l’on prend conscience de soi ?
  • Est ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi
  • Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi?
  • Est-ce dans la solitude qu'on prend conscience de soi ?
  • solitude et conscience

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !