Est-ce que l'historien fait l'histoire?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1816 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Est-ce que l’historien fait l’Histoire ?
Aujourd’hui pour comprendre l’Histoire et ses événements, nous avons besoin d’une retranscription de celle-ci. Des faits du passé nous sont rapportés pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit, par exemple beaucoup de questions peuvent se résoudrent par des événements passés : pourquoi la Russie est aujourd’hui un pays en retard ? La solution estlié à son passé : la chute de son ancien empire l’URSS. Pour cela, il y a l’historien, qui cherche, analyse et tire des conclusions pour nous apporter des réponses et retranscrire une Histoire qu’est la notre.
Dans ce cas, l’historien fait l’Histoire car il nous relate le passé pour en faire un présent et un avenir, nous mettre en relation avec le passé pour mieux comprendre le monde et sonfonctionnement, il nous fabrique une vision de ce qu’était le monde avant nous. Mais l’historien fait-il vraiment l’Histoire ? Car l’Histoire était la avant lui, le passé fait lui-même le présent, l’historien ne fait peut-être qu’interpréter l’Histoire. Pour donner une vision qui nous arrange par exemple, la Deuxième Guerre Mondiale nous montrent grossièrement du coté occidental que la France, lesEtats-Unis, l’Angleterre et ses alliés sont les gentils et que l’Allemagne et le japon sont les méchants mais il y a bien eu des collaborateurs français donc des méchants dans le coté des « gentils » et nous auront à jamais cette vision de ce coté du monde car c’est notre civilisation et il faut cacher les imperfections de l’Histoire.
Ou bien, l’historien nous montre une Histoire, il la modèle,et alors nous en fait une Histoire commune. Ou bien l’historien ne peut pas faire l’Histoire, l’Histoire doit se faire à lui et alors elle seule sera véridique.
L’Histoire est nécessaire à un peuple qui ne connait pas la sienne, pour se forger une identité, un regroupement qui donne naissance à une nation forgé par un passé commun. L’historien dans ce cas la, rend universel une Histoire.L’Histoire passe par la lui, et lui nous la donne. Il met en place l’Histoire. L’historien peut être qualifié de enquêteur : il cherche, trouve des explications à des faits ; il peut être aussi un mémorialiste : il rend la mémoire de nos aïeuls active en nous. Par exemple pour la première fois en France une multitude de monuments aux morts sont construits et dédiés aux soldats morts lors des deux guerresmondiales. Ils minent notre territoire (aussi une mémoire présente dans les cimetières) et minent nos consciences car chaque années plusieurs jours sont fériés pour leur rendre hommage. Ces deux personnalités de l’historien relatent et interprètent le passé. Nous avons besoin qu’on nous décortique le passé, car si les historiens n’existeraient pas la plus grande partie de la population de laplanète ne chercherait aucunement leur passé, pourquoi vivent-ils ici, quelle est l’histoire de leur famille ? Et ils vivraient dans le présent et toujours pour le futur mais n’auraient aucun regard vers le passé, mais tout le monde vient du passé. Déplus les historiens font l’Histoire lorsqu’il s’agit des manuels pédagogiques qui enseignent l’Histoire, des historiens sur plusieurs grands sujets, nousracontent ce qui s’est passé, nous en font une synthèse et nous explique ce qui s ‘est passé avec des dates, des lieux, des événements, des guerres etc. Il propose des « synthèses explicatives ».Comme le dit Antoine Prost : « L’Histoire c’est ce que font les historiens » (extrait de Douze leçons sur l’Histoire)
Ce que l’historien fait avec l’Histoire c’est de comprendre les événements pour lesrapporter à des intentions et à des fins. L’historien à un but raconter l’Histoire. Son but est aussi d’en saisir le sens et la portée pour en emmener à une prise de conscience du passé. Mais une prise de conscience juste, l’historien avec l’Histoire ne tient pas compte du jugement de valeur c'est-à-dire d’une préférence pour quelque chose, son pays, sa nation, non il a une nécessité d’être...
tracking img