Est il plus efficace de defendre une cause ou de denoncer une injustice

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1068 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
=> Un auteur dénonce les injustices dans une fiction grâce à un personnage fictif, il s’exprime à travers ce personnage, fait transparaitre ses sentiments et ses idées ceci est un des nombreux atouts de la fiction. Ex (Montaigne, Les Essais) Le récit de fiction amène le lecteur à s’interroger et à prendre position sur le sujet. Il l’amène également à réfléchir par lui-même et à avoir son propreavis. Cela permet à celui-ci de s’identifier au personnage et de se sentir impliqué dans la situation. Cette méthode est bien plus efficace pour que ce dernier s’insurge, se révolte contre une injustice ou défende une idée. En outre celui-ci extériorise plus facilement ses sentiments.
Le lecteur peut éprouver de la colère ou de l’enthousiasme selon la situation, ce n’est donc pas simplement laraison qui est impliqué il y a également la charge émotionnelle parfois dans des proportions importantes. Cela permet une plus grande implication du récepteur. Le récit inventé, fondé sur un personnage fictif est donc ainsi infiniment plus efficace pour dénoncer une injustice ou défendre une cause plutôt qu’une argumentation directe.
Même si l’argumentation peut défendre n’importe quel thème ;avec des arguments, il est possible de comprendre rationnellement pourquoi on adhère ou non, ce qui n’est pas le cas avec les sentiments. L’argumentation indirecte permet en effet de défendre n’importe quelle cause, fondée avec raison ou non, cela et plutôt destiné à un public d’une culture élémentaire qui représente la masse de la population, dans ce cas les émotions l’emporte sur la raison,contrairement à l’argumentation directe, destinée à des personnes plus cultivées dans ce cas la raison l’emporte sur les émotions. Dans (Diderot Supplément au voyage de Bougainville) le rationnelle et l’irrationnelle sont présent.

=> La fiction littéraire use de nombreux ressorts plus ou moins puissants pour parvenir à convaincre et persuader. Il y a un cap à ne pas franchir. Or il arrive quecelle-ci possède un caractère dangereux (lorsqu'elle devient trop convaincante) ou qu'elle soit mise en péril (si elle semble trop hermétique ).
Nous pouvons très brièvement évoquer les fictions littéraires à dessein politique et plus particulièrement xénophobe. Le Mein Kampf d'Hitler (« Mon Combat »), rédigé alors qu'il était maintenu en détention, est une véritable apologie de l'idéologie politiquedu nazisme, une logique de la sélection.
Depuis de sa première date de publication en 1925 à 1935 1,5 million d'exemplaires ont été vendus. Aujourd'hui on estime le tirage à 10 millions d'exemplaires (parfois étudié dans le scolaire), auxquels s'ajoutent les traductions en seize langues étrangères. Cet exemple démontre la puissance de persuasion face à l’ignorance et à la fragilité psychologique(qui dans ce cas peut avoir une puissance destructrice) de ce genre de fiction littéraire bien qu'elle soit néfaste pour l'homme, il est des fictions littéraires qui peuvent être bénéfique pour l’épanouissement de l’homme.
Enfin une fiction littéraire va être convaincante pour la majorité des lecteurs si elle est facile d'accès, car une littérature trop hermétique encourt le risque d'êtreabandonnée. Ainsi afin d'être concluante elle doit être à la portée de son public en général.

=> Cependant on trouve d'autres moyens plus pertinents comme les témoignages réels ou documentaires. Différents avantages plaident en leur faveur, d'une part le côté subjectif de ces œuvres, d'autre part la manière direct de dénoncer. L'étude comparée tel Montaigne implique directement le lecteur. En effetcet essai qui premièrement dresse un réquisitoire en renversant les valeurs européennes, émet de plus un éloge de la nature à travers lequel l'auteur dénonce directement les techniques comme un faux critère de progrès. Cet humaniste place l'homme au centre des réflexions et forge ses propres opinions en les confrontant aux préjugés et aux nouvelles réalités découvertes au XVIème siècle.
Être...
tracking img