Est-il possible qu'un spectateurs savent bien qu'ils sont au théâtre?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2409 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION

sujet: «il est impossible que vous ne conveniez pas que les spectateurs savent bien qu'ils sont au théâtre, et qu'ils assistent a la représentation d'un ouvrage d'art, et non pas d'un fait réel», déclare le Romantique. Partager-vous ce point de vue sur le fonctionnement du spectacle théâtral?
Vous répondrez a cette question en vous appuyant sur les textes du corpus, les œuvresétudiées en classe, vos lectures personnelles et votre expérience de spectateur.

Depuis son origine le genre théâtrale du grec, théatrum, est un spectacle destiné à être joué et représenté sur scène, et à pour but de donner l'image la plus vraisemblable de la société de son époque. Au cours des siècles le théâtre a beaucoup évolué, et cherche continuellement à se rapprocher au plus près de laréalité.
Le XVIIe siècle se penchera d'avantage sur le concept meme de la "mimesis" crée par Aristote. Chapelain en 1630, revendique une absolue similitude entre le théâtre et sa représentation.
Stendhal dans Racine et shakespeare fait dialoguer "le romantique" avec "l'académicien". Le romantique rapporte une anecdocte devenue célèbre et emblématique de la relativité de l'illusion théâtrale, puisnous donne la définition du théâtre, il dit " Il est impossible que vous ne conveniez pas que les spectateurs savent bien qu'ils sont au théâtre, et qu'ils assistent a la représentation d'un ouvrage d'art, et non pas d'un fait réel."
Cependant une question demeure, le spectateur se prend-il au jeu de l'illusion théâtrale ou bien est il conscient qu'il asiste à la représentation qu'il ouvraged'art.
Nous allons étudier dans un premier temps, la réalité théâtrale, dans un second temps la représentation d'un ouvrage d'art puis dans un troisième temps le mélange de la réalité et de la ficiton.

Chaque époque porte leurs spécificités. Dans le but de créer une vraisemblance avec la réalité le théâtre se base sur l'image de la société. Le spectacteur peut dès lors se sentir dans un cadre quilui est familier, et pourra adhérer à l'illusion théâtrale.
Né dans l'Antiquité grecque, le théâtre n'a cessé d'évoluer avant de parvenir jusqu'à nous.
Le théâtre constitue un rituel religieux et sacrificiel intégré a la vie de la cité. Sophocle(496-406)témoigne de l'engouement du public pour un spectaculaire d'ordre religieux qui revisite les grands mythes. Édifié par les fables qui luiétaient montrées, le spectateur doit être touché par la terreur et la pitié, deux sentiments qui créent la catharsis, c'est a dire la purgation des passions. Codifié par la Poétique d'Aristote(IVe siècle av JC)
Dans l'antiquité, la comédie se voit attibuer un rôle moral et social : "il lui appartient de "corriger les moeurs par le rire" selon la formule latine "castigat ridendo mores".

Il y a uneconvention entre l'acteur et le spectateur.
Le spectateur peut s'identifier à l'acteur, par la Mimesis c'est l'imitation des êtres de leurs actions, en même temps que des lois qui les régissent paraissent dans un imaginaire retrait. La catharsis est la purgation des sentiments, Il peut y avoir alors un sentiment d'indentification et parallèlement de reget chez le spectateur. Ces procédés sontdéfinis par Anne Ubersfeld dans Lire un théâtre en 1977.
La commedia dell'arte, au XVIe siècle consiste à une improvisation à partir d'un canevas,le texte n'étant que secondaire, cela donne a la représentation l‘illusion de la réalité.
Aujourd'hui, le système des emplois est aboli. Quand un comédien fait chair avec son personnage, qu'il joue avec réalisme psychologique, on parle alors de « théâtreincarné ». Le comédien interprète son rôle en imitant la minière dont son personnage se comporterait dans la vie réelle.

Les principaux thèmes du théâtre au XVIIe siècles sont les sentiments amoureux, que l'on peut observer notamment dans "Roméo et Juliette" de Shakespeare, ou bien les préoccutions de la vie quotidienne.
Ce siècle est marqué par les comédies de Molière, qui par le procédé...
tracking img