Est-il raisonnable de craindre les techniques ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (372 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Mon rêve familier »
Ce poème a été écrit par Paul Verlaine et il est paru en 1866.
Paul Verlaine (1844-1896) est un poète du 19ème siècle, il est le premier a lancé la notion de « poètes maudits» de part ses écrits. Il a écrit de nombreux recueils dont Poèmes Saturniens (1866) et c’est dans ce recueil que se trouve « Mon rêve familier », c’est le 6 ème poème de la partie nommée« Melancholia ». La vie de Verlaine a été très marquée par son histoire d’amour avec Arthur Rimbaud (jeune poète français 1er écrit à 15ans)
I) Une femme rêvée ou un rêve de femme.
(v-1) rêve récurrent etagréable, aimable femme=fantasme
(v-2) femme inconnue pas d’individualité définie ↘elle représente un idéal de femme, la femme née des désirs du poète (Verlaine).
Dans le dernier alexandrin, laformulation est bien faite et elle résume tout le texte.
(v-6/7) anaphore, insistance « elle »
C’est une femme unique en son genre elle apporte (seule) la paix au poète tourmenté. Le regret d’une femmemorte : (v-11) « Comme ceux des aimés que la Vie exila », (v-14) « L’inflexion des voix chères qui se sont tues ». 2 euphémismes [figure de style qui consiste à atténuer ou adoucir une idée déplaisante]II) Un lyrisme discret.
Poète présent d’un bout à l’autre : « Je » sujet et objet l’objet de l’amour est l’autre
Douleurs intimes qu’il a éprouvé : (v-6) « problème » et (v-7) « front blême » Lafemme a un statut privilégié.
Il y a également une redondance du « et »
[La redondance se rapporte à la qualité ou à l'état d'être en surnombre, par rapport à la normale ou à la logique].
Lyrismediscret nous montre un poète heureux. Drame de l’incommunicabilité.
III) Un chant d’amour.
Souligné par une prose lyrique = Chateaubriand le romantisme
Verlaine exprime un sentiment—> lafemme est un avatar [l'incarnation d'une divinité sur terre, en réponse à un besoin de l'humanité.]
La souffrance est exprimée d’une façon atténuée.
Poème lyrique avec une musicalité présente...
tracking img