Est-il raisonnable de croire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2630 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Que faut-il entendre par « raisonnable » ? On pense à l’idée de preuve rationnelle de l’existence de dieu, mais, aussi à l’idée de forte probabilité comme le fait Pascal[1]. Mais, ne faut-il pas distinguer «rationnel » et « raisonnable » : les mathématiques sont rationnelles, ceux qui n’y adhèrent pas sont dans l’erreur. Certains comportements sont raisonnables, et ne pas y souscrire est, non pasune erreur, mais une attitude moralement négative, ou insensée ? Ne pas respecter le « rationnel » c’est faire une erreur, ne pas respecter le raisonnable, c’est fauter voire pécher. La raison peut-elle toujours justifier la croyance en Dieu ? Pourquoi serait-il plus raisonnable que déraisonnable de croire en Dieu ? Dans quelle mesure croire en Dieu serait-il absurde, contraire à la raison ? Lacroyance en Dieu relève de la conviction et non de la certitude. Pour Kant[2], c’est une certitude morale et non logique. Dieu est indémontrable ; il n’est pas rationnel (la croyance s’oppose à la science, mais dépasse l’opinion). Pourquoi la raison et la foi seraient-elles incompatibles ? le doute pascalien montre que la raison est en exercice dans la foi, la croyance n’est pas une adhésionpassive à un dogme, elle nécessite une délibération, un pari. L’adhésion à un dogme religieux a aussi son efficacité : celle de moraliser l’homme. La religion est une forme de sociabilité comme le montra Rousseau.

Intérêt de la question :

Afin de montrer que la question de notre sujet pose véritablement problème, sans quoi il n’y aurait aucun intérêt à le traiter, nous remarquons le fait suivant :la croyance en Dieu dans les sociétés modernes et industrialisées décroit. Il semble qu’aujourd’hui, les sciences, d’une part permettent une compréhension plus précise de la nature (nous disposons par exemple d’hypothèses sur l’origine de l’univers), d’autre part accroissent le niveau de bien-être, la santé, etc. : le besoin de croire en Dieu a irrémédiablement chuté quand les sciences ontproposées des réponses fortes aux questions religieuses majeures, à tel point qu’il parait aujourd’hui déraisonnable de croire en Dieu. Pourtant, il demeure un certains nombre de questions sur lesquelles, pour l’instant la science semble buter. Par exemple, pourquoi y a-t-il un ordre de la nature et pas un chaos désorganisés ? ou encore pour reprendre l’interrogation de Leibniz, pourquoi y a-t-ilquelques chose et non pas rien ? Seules les religions, dont la clé de voûte est la croyance en Dieu proposent aujourd’hui des réponses à ces questions, alors qu’on ne peut que supposer que la science y répondra plus tard. D’où notre question : Est-il raisonnable de croire en Dieu ?

Analyse des notions du sujet :

Le mot « Raisonnable » peut s’interpréter de deux manières : premièrement, estraisonnable le choix qui parait à un moment donnée être le plus opportun, ou apporter le plus de bénéfices. C’est le sens courant du mot. Deuxièmement, « raisonnable » se rapporte à « raison » : est raisonnable ce qui résulte d’un calcul de la raison et non par exemple d’un caprice de la sensibilité.
La croyance est une acceptation sans preuve, du moins, sans preuve complète. Elle se meut donc dans leprobable et repose parfois sur une illusion. Ainsi, une part de doute demeure toujours dans la croyance, ce qui est un moyen de la différencier de la foi, qui est une croyance absolument ferme.
Enfin, « Dieu » peut être le dieu des religions ou celui des philosophes.

Problématique :

Croyance et raison semble s’exclurent mutuellement : comment en effet la raison qui veut rester honnêtepeut-elle accepter une proposition (par exemple : « dieu existe ») alors qu’un doute demeure ? Aussi nous posons nous dans un premier temps la question suivante, qui englobe celle de notre sujet :

Est-il raisonnable de croire (en qui que ce soit ?)
Si notre enquête montre que non, alors, à fortiori, il sera déraisonnable de croire en Dieu. Si en revanche, il est raisonnable de croire, alors, nous...
tracking img