Est-il vrai de dire que les hommes ont du désir alors que les animaux n'ont que des besoins?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1632 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Comme l'a écrit Pascal «Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre», cela explique bien que l'homme est un être de désir, qui chercher constamment a satisfaire ses besoins, c'est quelque chose d'indispensable pour sa vie. Le besoin est une sensation de manque, d'inconfort ou de privation qui est accompagné par l'envie de lefaire disparaître, répondre a ses besoins est indispensables a la survie de l'homme comme se nourrir, respirer, se reproduire. Le désir lui est plutôt la recherche d'un objet que l'on imagine ou que l'on sait être source de satisfaction. L'homme est donc mener par ses besoins et désir auxquels il tente de satisfaire. L'animal lui est souvent réduit a un être qui n'a que des besoins, alors quel'homme avec le désir recherche d'autres choses a part ce dont il a biologiquement besoin. Cependant le désir et le besoin sont deux notions qui se croisent et qui peuvent nous pousser a penser que les deux se suivent et qu'une engendre l'autre. On peut donc se demander si l'animal n'a que des besoins contrairement l'homme qui lui a aussi des désir ou bien est ce que l'on peut voir dans les besoins desanimaux une certaine forme de désir semblable a l'homme? Mais aussi est ce qu'il existe un lien qui lie le désir et le besoin? Dans une première partie je vais montrer comment l'homme est un être de désir d'essence métaphysique et spirituel puis dans une deuxième partie je vais montrer que l'animal n'a que des besoins purement physiques et naturels, et finalement dans une troisième partie je vaismontrer le lien entre le désir et le besoin, qui forment une certaine forme de continuité.
Il est bien évident que l'homme est un être de désir. Le désir peut même être vu comme l'essence de l'homme qui a constamment besoin de désirer quelque chose. Cela devient donc une nécessite pour l'homme de courir après une satisfaction. Comme la dit Spinoza « c'est le désir qui donne de la valeur a sesobjets, et non l'inverse», le désir est donc au centre de notre jugement, car c'est parce que nous désirons quelque chose que nous la jugeons bonne. Il y a donc une certaine différence qui se forme entre le besoin et le désir, le besoin de désirer est bien tout autre chose que le besoin de manger. D'abord ce sentiment de désir est déclenche par la conscience, c'est elle qui est la racine de cesentiment. C'est a travers la conscience que l'on peut commencer a désirer ce qui est autour de nous, ce n'est pas quelque chose qui se fait automatiquement. Ensuite l'homme désir souvent des choses qui ne sont pas tout de suite accessible, même des choses imaginaires dont il n'est pas sur de pouvoir un jour satisfaire. L'homme peut très bien désirer des choses dont il sait que c'est impossibled'avoir et d'obtenir, les hommes ont tendance a chercher la présence de l'absent. Désirer devient donc aspirer a une réalité qui n'est pas la. La satisfaction d'un désir peut donc prendre beaucoup plus longtemps que celle d'un besoin, on espère un jour la réalisation de ce désir. Ensuite l'objet désirer est pour la plus part du temps indépendant des autres désir, il n'y a pas vraiment de lien entreeux, l'objet est aussi un objet fuyant. Une fois que le désir est satisfait, cela apporte une satisfaction bien plus grande a l'individu que la satisfaction de n'importe quel besoin, le désir étant bien plus forts. Chaque satisfaction d'un désir est quelque chose de nouveau pour l'homme, la création de quelque chose de nouveau. L'homme est bien donc un être de désir, qui ne peut se passer cecelui-ci, étant présent dans la vie de tout le monde, tous les jours. Le désire est souvent au centre de la pensée des hommes, qui n'ont jamais fini de les satisfaire.
L'animal lui est vu comme un être qui ne ressent que des besoins purement physique et naturel. Les animaux n'éprouveraient donc pas de désir et ils survivent juste en répondant a leurs besoins. Comme je l'ai dit auparavant les racines...
tracking img