Est-on le mieux placé poru se connaitre soi même

Pages: 9 (2113 mots) Publié le: 30 novembre 2009
"Connais-toi toi-même" : après avoir rendu visite à l'oracle de Delphes au sanctuaire où la pythie répondait aux questions des visiteurs, Socrate remarqua cette inscription placée sur le fronton du temple de Delphes. Cette devise delphique, désormais attribuée à Socrate, n'était pas un encouragement à une connaissance psychologique de soi, mais un rappel à l'ordre. Elle avait pour but deremémorer aux individus qu'ils ne sont que des mortels, qu'ils doivent connaître leurs propres limites et qu'ils ne sont pas des dieux. Le "connais-toi" socratique est une recherche de l'universel dans le but d'atteindre une règle de sagesse.

La connaissance de soi-même est un art très peu connu qui est, si l'on en croit Socrate, très difficile à atteindre car, pour lui, se connaître soi-même estsynonyme de sagesse. Or, nous avons un sentiment invincible de nous-mêmes que nous mettons rarement en doute. Pourtant, comment la connaissance du sujet est-elle possible étant donné que nous sommes en constante évolution dans le temps, que nous sommes dotés d'un devenir ? Quand nous disons "je pense à moi", nous sommes à la fois le sujet conscient et le sujet de notre conscience. Comment pouvons-nousalors avoir un jugement objectif sur la connaissance de soi?

La connaissance de soi n'est donc pas une donnée immédiate de la conscience; mais faut-il pour autant y renoncer ?

L'interrogation "suis-je le mieux placé" présuppose deux choses. Tout d'abord, même s'il est difficile de se connaître soi-même, nous nous connaissons certainement mieux que personne. Ensuite, il ne faut pas négliger lapossibilité que nous ne serions pas seuls à nous connaître vraiment, qu'il peut y avoir d'autres places, en dehors de nous-mêmes, celles tenues par autrui. Les autres, en tant que conscience, ne pourraient-ils pas, eux aussi, avoir accès à ce que nous sommes et donc nous connaître aussi bien si ce n'est mieux que nous ?

Mais, entre notre point de vue sur nous-mêmes et celui d'autrui, lequelest le meilleur?

Il y a certains philosophes qui imaginent que nous avons à tout moment "la conscience intime de ce que nous appelons notre moi" (Hume), que nous avons un sentiment invincible de la connaissance de nous-mêmes que nous ne mettons que rarement en doute.

Cependant, avoir un sentiment immédiat de notre être n'est pas, loin s'en faut, avoir une connaissance de soi-même. En effet, seconnaître soi-même pose plusieurs problèmes.

C'est tout d'abord un problème temporel, celui de l'altération dans le temps. Nous, êtres humains, nous sommes des êtres de mouvement, de devenir, d'instabilité; le temps introduit en nous, dans notre existence des changements de caractères, de pensées qui font que nous évoluons dans le temps mais aussi dans l'espace par la présence des autres. Sedécrire aujourd'hui n'est pas nécessairement se décrire demain. De la même façon, le fait que nous sommes en constante évolution, il est très difficile d'acquérir une parfaite connaissance de soi-même. Les identifications que nous avons de nous, de notre image changent et ne peuvent être définitivement fixées.

Une autre difficulté rend la connaissance de soi complexe; la conscience apparaît commela possibilité d'avoir une représentation d'un objet, d'en prendre connaissance. Quand nous disons "je pense à moi", nous sommes à la fois le sujet conscient et l'objet de notre conscience. De ce fait, il est extrêmement difficile d'avoir un jugement objectif et non subjectif de nous-mêmes.

De plus, il nous arrive parfois de ne pas vouloir "regarder la vérité en face". Cette expression traduitle fait qu'il peut arriver que notre conscience refoule certains aspects de la connaissance de notre personnalité, de notre caractère. Par conséquent, quelles connaissances pouvons-nous avoir de nous puisque notre inconscience peut prendre le dessus sur notre conscience?

Pour Freud, les rêves, les actes manqués, les lapsus peuvent être perçus comme des messages de l'inconscient. C'est donc...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Suis je le mieux placé pour me connaître moi-même ?
  • Suis je le mieux placé pour me connaitre moi meme
  • Sujet : "est-on le mieux placé pour se connaître soi-même ?
  • Suis je le mieux placé pour me connaitre
  • Suis-je le mieux placé pour me connaître ?
  • Suis-je le mieux placé pour me connaître ?
  • intro (Suis-je le mieux placé pour me connaitre ?)
  • Intro dissertation "autrui peut il mieux me connaitre que moi même?"

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !