Etat federal allemand

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3034 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L’organisation de la coopération chez nos voisins européens L’exemple du Royaume-Uni et de l’Allemagne.

La réflexion sur la place et le rôle respectifs des différents acteurs français de la coopération dans les domaines de la santé et de la coopération peut se nourrir de l’exemple des dispositifs institutionnels mis en place dans des pays comparables pour élaborer et mettre en œuvre lespolitiques d’aide au développement, en particulier par ceux de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne.

L’organisation du système de coopération pour le développement au Royaume-Uni

Le système britannique est souvent présenté, par les Britanniques eux-mêmes mais aussi par d’autres, comme un modèle1. La stratégie bien définie de ce pays est en effet servie par un système institutionnel cohérent etefficace. Il se distingue de beaucoup de pays donateurs par la centralisation quasi-totale de la conduite de la politique de coopération autour d’un seul département ministériel, doté d’un mandat législatif clairement énoncé : lutter contre la pauvreté.

Le pilotage et la coordination : un rôle central pour le DFID. Ils sont assurés par le ministère de la coopération créé en 1997 par legouvernement de Tony Blair, le Department for International Development (DFID). Ce ministère a remplacé le Overseas Development Administration, agence semi autonome qui gérait jusqu’alors la coopération internationale du Royaume-Uni sous la responsabilité du Foreign and Commonwealth Office (FCO). Il s’agit désormais d’un ministère à part entière, dont le ministre siège au Cabinet. La stratégie du Royaume-Unien matière d’aide au développement est énoncée dans la loi sur le développement international votée par le Parlement le 17 juin 2002. Cette loi énonce les orientations de la politique britannique en matière de développement et d’aide publique. Elle fixe un objectif unique au DFID, la réduction de la pauvreté.

1

Voir par exemple le rapport établi en 2006 par le Comité de l’aide audéveloppement de l’OCDE.

www.gipspsi.org

1

L’organisation de la coopération chez nos voisins européens L’exemple du Royaume-Uni et de l’Allemagne.
Le DFID a bénéficié de l’engagement politique du Premier ministre et d’un accord entre celui-ci, le ministre de la coopération et le Chancelier de l’Echiquier. La loi, qui lui confie l’essentiel des tâches de planification, mais aussi de mise en œuvrede la politique de coopération, en fait la pièce maîtresse, du point de vue institutionnel, de la stratégie d’aide au développement ambitieuse poursuivie par le Royaume-Uni depuis dix ans. Il est aujourd’hui clairement identifié par les autres départements ministériels, mais aussi par l’opinion publique, comme le responsable stratégique et le chef de file de la politique de développement.L’organisation du Département du développement international (DFID). Le DFID est représenté au gouvernement par un ministre de plein exercice, chargé du Développement international et à la Chambre des Communes par un Sous-secrétaire d’Etat parlementaire. Le DFID est placé sous la responsabilité administrative d’un Secrétaire permanent, assisté de trois Directeurs généraux placés à la tête des entitéssuivantes : Direction générale chargée des Programmes régionaux (bureaux régionaux) ; Direction générale de l’élaboration des politiques et des affaires internationales (définition des orientations politiques, relations avec les institutions financières internationales et avec les Nations unies, etc.) ; Direction générale chargée de la gestion interne des performances et des connaissances (financementet performances, ressources humaines, connaissances et communication). Ces trois directions générales sont elles-mêmes divisées chacune en trois divisions : Au sein de la Direction générale des Programmes régionaux : Division Afrique ; Division Asie et Pacifique ; Division Europe, Moyen Orient et Amériques.

Au sein de la Direction générale de l’élaboration des politiques et des affaires...
tracking img