Etat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1688 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Thème2 : la nation
Dissertation :

Sujet : qu’est ce qu’une nation ?

Le sens moderne de nation est très proche de celui du peuple, mais ajoute souvent l’idée d’Etat. Ce terme n’est pas définitif juridiquement, toutefois l’usage en politique internationale en fait un équivalent d’Etat souverain.
Le terme de nation a évolué au cours des siècles. A l’époque médiévale, la nationcorrespondait à un groupe d’homme ayant une origine commune.
Aujourd’hui, la nation comprend un ensemble de choses ; cet ensemble conduit à la constitution d’un sentiment d’appartenance commune. La nation, et donc ce sentiment qui peut se transmettre, elle est transmise de générations en générations. C’est donc bien la volonté de vivre ensemble du peuple formant une nation qui permet de la faireperdurer. On comprend alors qu’il existe nécessairement un long parcours afin de parvenir à la nation.
Deux conceptions s’opposent en effet frontalement. Fitche défend une conception ethnoculturelle de la nation, en insistant sur la langue et la culture comme fondement d’une appartenance commune, la nation allemande est particulariste et ethnique. Au contraire Renan et Fustel voient dans le désirsubjectif de vivre ensemble le critère de formation d’une nation : la France a une vision volontariste et civique de la nation.
La première conception a été forgée au 19e siècle par les théoriciens allemands Fitche et Treichke, elle repose sur l’idée de déterminisme. On compile alors certaines notions que sont l’ethnie, la race, le sol, la religion et la langue.
La conception subjective del’Etat, quant à elle, repose sur le volontarisme. Elle a été développée par des hommes politiques et juristes français, notamment par Fustel de Coulanges, Renan.
Il serait judicieux d’étudier en premier lieu la conception objective (I) et en second lieu la conception subjective (II).

I) La conception allemande :
La conception objective est d’inspiration germanique. Elle a été développée par Fitcheau 19e siècle. Elle repose sur l’idée de déterminisme. La nation serait le produit d’éléments objectifs tels que la géographie, la langue, la race…
Cette conception est critiquable car elle peut être utilisée de manière dangereuse pour la démocratie. Elle a notamment été utilisée par les nazis et pour la purification ethnique.
Tenant compte de l’approche objective, Fitche rattache laspécificité de la nation allemande au fait qu’elle n’est pas seulement un peuple mais qu’elle possède un esprit. Le peuple allemand se distingue des autres peuples parce que son esprit s’incarne dans des critères biologiques : « c’est l’ensemble des peuples qui vivent en commun à travers les âges et se perpétuent entre eux sans adultération, physiquement et moralement, selon des lois particulières audéveloppement du divin ». Il insiste également sur l’importance de la langue et de la culture communes. Ces différences entre les conceptions françaises et allemandes sont devenues complexes. L’idée de nation allemande s’est donc développée en l’absence d’un cadre étatique unitaire, ce qui a contribué à renforcer les aspects liés à la langue et à la culture.

Malgré tout, pour Schnapper, la distinctionentre une conception allemande et une conception française de la nation méconnaît en quoi consiste le projet national «  la notion même de nation ethnique est contradictoire dans les termes ». Une ethnie désigne un groupe non organisé politiquement, alors que la nation est une construction politique qui définit essentiellement par son ambition de transcender les appartenances particulièresbiologiques, économiques, sociales, religieuses de chaque individu pour qu’il les dépasse au sein de la catégorie de citoyen. Selon elle, la fonction spécifique de la nation est d’intégrer les différentes populations en une communauté de citoyen, dont l’existence légitime l’action intérieure et extérieure de l’Etat. Pour Schnapper, la nation apparaît comme un moyen de dépasser les particularismes...
tracking img