Etats unis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5071 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA FACADE ATLANTIQUE DE L’AMERIQUE DU NORD



Quu’est ce que façade maritime ?  Une façade est un espace littoral, interface entre un arrière pays continental appelé hinterland et un avant-pays océanique, auxquels il est relié par un réseau de communication dense et varié. Zone de contacts, c’est à la fois un espace d’échanges et de production dont la complémentarité des ressources et ladiversité des activités ont pu entraîner un processus d’urbanisation privilégié et un phénomène de littoralisation (concentration démographique, portuaire et urbaine) que la mondialisation peut accentuer.  Les façades maritimes sont en quelque sorte des « rues urbaines qui s’étirent sur des fronts d’eau » La façade atlantique de l'Amérique du Nord est l'une des trois façades maritimes majeures àl’échelle mondiale, l’une des plus actives de la planète avec les mégalopoles japonaise et européenne. A façade pacifique - à laquelle elle est reliée par le canal de Panama sur le plan maritime, et par des liens terrestres importants dont les « ponts transcontinentaux » ferroviaires - a une croissance plus rapide, mais le poids de la façade atlantique reste encore largement prédominant.  Elle s’étiresur plus de 8000 kilomètres entre le golfe du Saint-Laurent au Nord et la péninsule du Yucatan au sud  Elle est l’expression maritime d’une intégration croissante et transfrontalière dans le cadre de l’ALENA et joue un rôle moteur dans les échanges entre les trois pays qui restent cependant dominés par les EUA.  Elle est d’une épaisseur inégale :  Elle peut se réduire à un simple liserélittoral (certaines portions de la côte du golfe du Mexique, du sud-est atlantique étatsunien ou des côtes canadiennes comme Terre Neuve ou celle du nord du Saint-Laurent)  Elle peut s’étendre sur plusieurs milliers de kilomètres en intégrant la région transfrontalière des Grands Lacs grâce à l’axe navigable du Saint-Laurent, accessible aux navires de haute mer. Au-delà de cette unité apparente, cettefaçade présente cependant une très grande diversité engendrée notamment par la grande diversité des conditions de la mise en valeur et par des différentiels considérables en termes de développement et de poids économique et démographique. On peut d’ailleurs aller jusqu’à s’interroger légitimement en se posant la question de savoir s’il existe une ou des façades !





[Façade Atlantiquede l’Amérique du Nord]

Page 2 / 14

I. ENTRE UNITE ET DIVERSITE : UNE FACADE MAJEURE DE L’ESPACE MONDIAL.
Voir Croquis : «
La façade atlantique de l’Amérique du Nord, Conditions de la mise en valeur » http://f.monthe.club.fr/Cartographie/Amerique-du-Nord/Facade-Atl_AmNord_cond-mise-valeur.htm

A. UNE SITUATION AVANTAGEUSE ET DES CONDITIONS NATURELLES DIVERSIFIEES 1°) Une zone de contactset d’échanges entre deux mondes : a) L’avant pays maritime :  Ouverture sur l’Atlantique : Interface européen, avec un rôle historique de porte d’entrée  
du Nouveau Monde et un rôle contemporain de premier plan (immigration, investissements, échanges commerciaux) Ouverture sur les Caraïbes : Interface latino-américain : la dimension régionale Des flux de cabotage aussi importants que les fluxtransocéaniques

b) L’arrière-pays ou hinterland  Très vaste, largement mis en valeur et facilement accessible  Grandes plaines des Etats-Unis et du Canada grâce au réseau aménagé du Mississipi et 
celui du système fluvial St Laurent et Grands Lacs Façade pacifique par le biais des ponts transcontinentaux ferroviaires et au canal de Panama

2°) Des conditions naturelles diversifiées a) Lesmassifs montagneux de l’hinterland ont pu jour un rôle de barrière  Les Appalaches au nord avec deux seules possibilités de pénétration vers l’intérieur, le  
Saint-Laurent et l’Hudson, de telle sorte que les hommes se sont plutôt fixés dans les plaines littorales et les estuaires en contrebas La Sierra Madre orientale qui dépasse parfois les 4000 mètres d’altitude sépare une plaine...
tracking img