Ethique dans le monde des affaires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 53 (13103 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
4
5
5
26
29
37
40
40
46
53
55
57
57
59
60
60
63
63
65
66

Introduction…………………………………………………….
Fiches de lecture……………………………………………….
Ouvrage : « Ethique, déontologie et gestions des entreprises ».........
Synthèse de l’ouvrage 1………………….……………..
Ouvrage : « Ethique et entreprises »…………..………..……...
Synthèse de l’ouvrage 2…………………………………
Fiches des articles……………………………………….Articles Thème……………………………………
Articles Méthode………………………………….
A explorer……………………………………………….
Conclusion……………………………………..………………
Méthodologie de recherche……………………………………
Descriptif de la méthode d’approche…………………..
Outils associés…………………………………………..
Avantages et Limites……………………………………
Expériences des entreprises qui l’ont adoptée………….
Avis des experts…………………………………………
Mode d’emploi de laméthode d’approche…….……….
Bibliographie …………………………………………………..
Annexes………………………………………………………...

Plan

Introduction

L’Ethique peut être définie comme l’ensemble des conceptions morales d’une personne. En d’autres termes c’est la science de la morale, qui concerne les mœurs, les règles de conduite admises et pratiquées dans une société.
La conception de l’éthique change selon le pays etl’époque. Elle est étroitement liée à la culture et aux mœurs spécifiques de chaque pays. Il est donc nécessaire de connaître les fondements culturels des différents pays pour comprendre leur éthique.
Cependant depuis quelques années, les pays développés condamnent, voire même sanctionnent le comportement de certaines entreprises qui mettent en danger par leurs produits ou leur pratiques de gestion etde commercialisation la santé ou la sécurité humaine. De même la multiplication récente des scandales financiers, les accusations de corruption et les problèmes écologiques qui touchent de plus en plus de hauts responsables dans les divers secteurs de l’économie des pays développés comme des pays du tiers monde est en partie à l’origine d’un regain d’intérêt pour l’éthique des affaires que l’onobserve depuis le début des années 1980.
C’est pourquoi de nombreuses entreprises tant américaines qu’européenne ont élaborées et parfois publiées un code censé réglementer leur conduite.

Fiches des ouvrages

Titre de l’ouvrage | Auteur | Edition |
« Ethique, déontologie etgestions des entreprises » | F. BOURRICAUD | ECONOMICA 1992 |
« Ethique et entreprises » | J. MOUSSE | VUIBERT 1993|



1- Ethique, déontologie et gestions des entreprises

Le numéro et le titre du chapitre | Les idées soulevées | Exemples et illustrations |
Chapitre 1« De la morale professionnelle à l'éthique et à la déontologie » | La morale professionnelle est un domaine comportant deux stéréotypes qui font la base de ses règles. | Celui de la jungle: les activités des affaires sont sous tenduespar un certain nombre de règles, même si celles-ci ne sont pas toujours conformes à la morale générale. |
| | La main invisible: le monde des affaires est celui, croyant travailler pour son propre compte, travaille aussi pour le bien-être économique de tous. |
| La nécessité d'un cadre institutionnel à la vie. | Assurer l'efficacité et l'équité du système économique moderne, grâce àl'arbitrage par ces différentes institutions qui assurent la régulation du marché. |
| | DURKHEIM propose :La régulation des activités économique doit se faire par une prise de conscience des agents économiques producteurs et consommateurs de leur solidarité, sous le regard et le contrôle d’un tiers départageant qui serait la puissance publique. |
| L'efflorescence des déontologies ou lamédiation par l'expertise. | A l'origine de l'efflorescence des déontologies, et au-delà d'une interprétation culturaliste entre les anglo-saxon (en droit il est possible d'adapter la norme de façon souple du fait de l'importance de la jurisprudence) et les français (la norme juridique est lourde à manipuler), se sont les experts la catégorie d'intervenant auxquels sont conférés des pouvoirs...
tracking img