Ethique et finance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 49 (12227 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FASSE
FACULTÉ DE SCIENCES SOCIALES ET ÉCONOMIQUES

IRIS CNRS EHESS

CHAIRE ETHIQUE & FINANCE

CAHIER DE RECHERCHE numéro 2011>01

& PERFORMATIVITÉ
La crise financière a-t-elle quelque chose à dire aux sciences sociales ?
De l’expertise à l’espace public. Propositions pour une enquête partagée

Michèle Leclerc-Olive IRIS, CNRS-EHESS

www.icp.fr/fasse/CEF

@

CHAIRE ETHIQUE ETFINANCE Cahier de recherche /Working papers N°2011-01

LA CRISE FINANCIERE A-T-ELLE QUELQUE CHOSE A DIRE AUX SCIENCES SOCIALES ? DE L’EXPERTISE A L’ESPACE PUBLIC :

PROPOSITIONS POUR UNE ENQUETE PARTAGEE
Michèle LECLERC OLIVE IRIS CNRS EHESS

Mars 2011

De l’expertise à l’espace public : propositions pour une enquête partagée

2

Chaire Ethique et Finance | Cahier de recherche 2011 01 De l’expertise à l’espace public : propositions pour une enquête partagée

3

LA CRISE FINANCIERE A-T-ELLE QUELQUE CHOSE A DIRE AUX SCIENCES SOCIALES ? DE L’EXPERTISE A L’ESPACE PUBLIC : PROPOSITIONS POUR UNE ENQUETE PARTAGEE

Cet article n’a pas la prétention de proposer une analyse de la crise financière. En dépit du désarroi que suscitent les articles de la plupart des médias,certaines sources accessibles en ligne offrent sinon des clés de compréhension, au moins des données qui permettent de se faire une idée de l’ampleur du phénomène et de ses évolutions possibles. Retenons que pour certains experts, c’est l’ensemble du système de Bretton Woods qui est menacé, voire sur le point de s’effondrer. Sans entrer dans la confrontation entre les discours experts, mais en tenantcompte néanmoins de cet arrière-fond, je voudrais aborder quelques questions étroitement liées, qui concernent très directement la communauté scientifique et la sociologie en particulier. En effet, si l’ampleur de la crise est telle que certains chercheurs l’affirment, entraînant non seulement de profonds dégâts sociaux, mais mettant en péril des monnaies nationales, peut-on lui apporter une réponseéthique ? S’il apparaît que la réponse est d’ordre politique, pour formuler une volonté politique claire de reconstruction d’un système plus équitable, ne faut-il pas, en tant que citoyen, veiller à ne pas abandonner ce champ à ces experts qui précisément nous ont conduits à la crise ? En tant que chercheur, ne faut-il pas se demander si cette crise n’a pas aussi quelque chose à nous apprendre,sur le style de sociologie que l’on pratique et plus largement sur l’épistémologie même des sciences sociales ? Les observations et réflexions qui suivent, par leurs échos mutuels, délimitent un champ de recherche dont les questions, esquissées par ces rapprochements, doit faire l’objet d’un travail interdisciplinaire. Plus exactement, un groupe de chercheurs affiliés à des disciplines diverses(histoire, mathématique, finance, droit, sociologie, économie, épistémologie, philosophie, etc.), pourrait se constituer en « assemblée de citoyens », comme il y en eut pour la bioéthique, et d’autres défis d’intérêt général, voire en « forum hybride1 ». À moins que la

1

M. Callon, P. Lascoumes, Y. Barthe, Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique, Seuil, 2001. Laquatrième de couverture rappelle que ces auteurs refusent la traditionnelle opposition entre spécialistes et profanes, professionnels de la politique et citoyens ordinaires.

Chaire Ethique et Finance | Cahier de recherche 2011 01

De l’expertise à l’espace public : propositions pour une enquête partagée

4

finance internationale ne constitue un champ sacré, plus inaccessible encore que l’effetde serre, le traitement des déchets radioactifs ou le sida ? La finance islamique, qui connaît aujourd’hui une croissance très élevée2 constitue-t-elle une alternative éthique aux produits financiers « toxiques » que notre système « conventionnel » a générés ? Peut-on échapper à cette mise en débat public au motif que les formations professionnelles offertes à l’avenir aux experts garantiraient...
tracking img