Ethique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2882 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ethik

DIE ZEITUNG

A propos d’un ouvrage publié par l’UNESCO

Défis éthiques autour des nanotechnologies
Jean Martin*
* Le Dr Martin, privat-docent, est membre du Comité international de bioéthique de l’UNESCO et de la Commission nationale suisse d’éthique.

Les développements scientifiques actuels offrent des perspectives dont l’auteur de ces lignes, au terme d’une carrière de santépublique où il s’est beaucoup intéressé à l’éthique, constate qu’elles ont des côtés bousculants, décoiffants – et plus que cela! Au plan conceptuel déjà; quant au plan éthique largement considéré, on est parfois pour ce qui me concerne dans l’inouï, le jamais imaginé. Par exemple dans le domaine des neurosciences (voir un billet récent dans ce même journal [1]), de la procréation et de sesactuels ou possibles avatars [2] ainsi qu’en matière de nanotechnologie. A ce dernier sujet, sont présentés ci-dessous des extraits d’un ouvrage [3] publié par l’UNESCO, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. L’important dans ce livre est non seulement les thèmes abordés, d’ores et déjà discutés dans les cercles scientifiques, mais le fait que sa publicationintervient sous les auspices d’une organisation internationale, et particulièrement de la Commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies, la COMEST (qui, avec un mandat centré sur les technologies, est une instance-sœur, pourrait-on dire, du Comité international de bioéthique [4]). L’ouvrage n’est actuellement disponible qu’en anglais et la traduction d’élémentssubstantiels pourra intéresser le lecteur francophone. A noter que le Comité consultatif national français d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) a publié cette année un avis sur nanosciences et nanotechnologies [5]. Une caractéristique de l’éthique aujourd’hui est qu’elle n’est pas seulement en rapport avec la science et les développements scientifiques mais comprend unedimension culturelle et pédagogique essentielle, dit l’UNESCO. La priorité que l’organisation lui accorde depuis une quinzaine d’années illustre que l’éthique de la science et de la technologie doit être considérée, de plus en plus, comme une responsabilité générale de la communauté politique mondiale. Nanotechnologies, Ethics and Politics C’est le titre du livre auquel nous faisons référence [3], fondésur le travail d’un groupe d’experts chargé de présenter un état de la situation. Au niveau international en effet, il importe de

Correspondance: Dr Jean Martin La Ruelle 6 CH-1026 Echandens jean.martin@urbanet.ch

déterminer quelles décisions de politique (policies) sont nécessaires. Il convient de demander notamment si et comment le développement des nanotechnologies peut être orienté enfonction de buts sociaux et environnementaux plus larges. Dans son introduction, Henk ten Have, directeur de publication, relève que, en pratique quotidienne, il est évident que l’éthique joue seulement un rôle mineur dans l’évaluation des technologies (ET – technology assessment/TA en anglais). Plutôt que d’attendre que les questions éthiques surgissent, il serait bien préférable en vue de laprise d’options de policy qu’une approche prospective de détection avancée des enjeux soit adoptée: «L’évaluation des technologies semble osciller entre deux pôles: une conception étroite qui se concentre sur les questions d’efficacité, sécurité et impact économique des technologies, et une conception large qui prend en compte leurs conséquences sociales et éthiques. Actuellement, c’est laconception étroite qui domine. L’éthique appliquée est souvent considérée comme une variété de technologie qui chercherait à résoudre, ou au moins à soulager (pacify), les conséquences morales de l’emploi des techniques médicales […]. La bioéthique s’est développée comme une discipline autonome destinée à apporter une aide dans les pratiques de soins, mais elle est aussi devenue une partie de l’ordre...
tracking img