Etranger albert camu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1326 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation

Titre de l’œuvre : L’étranger
Auteur : Albert Camus
Edition : Gallimard 1942
Collection : Folio
Première parution : 1942
Nombres de chapitres : 11
Nombres de parties : 2

L’auteur
L’auteur se nomme Albert Camus, il est de nationalité française. Il a sorti ‘L’étranger’ époque de l’invasion de la zone libre par les allemands et le débarquement des forcesalliées au Maroc et en Algérie.
Biographie d’Albert Camus :
Albert Camus, né le 7 novembre 1913 à Mondovi dans l'ex-département de Constantine (depuis 1962 Dréan dans la Willaya d'El Taref) en Algérie, et mort le 4 janvier 1960 à Villeblevin dans l'Yonne, est un écrivain, dramaturge, essayiste et philosophe français de l’absurde. Il fut aussi un journaliste militant engagé dans la Résistanceet dans les combats moraux de l'après-guerre.

Bibliographie d’Albert Camus :
1936 | Le Temps du mépris
Révolte dans les Asturies |
1937 | L’Envers et l'Endroit |
1939 | Noces
La Mort heureuse |
1942 | L’Étranger
Le Mythe de Sisyphe |
1944 | Caligula
Le Malentendu |
1946-1949 | Journaux de voyage |
1947 | La Peste |
1948 | L’État de siège |
1950 | Les JustesActuelles I |
1951 | L’Homme révolté |
1952 | Actuelles II |
1954 | L’Été |
1955 | Un cas intéressant |
1956 | La Chute
Requiem pour une nonne |
1957 | L’Exil et le Royaume
Réflexions sur la peine capitale
Le Chevalier d'Olmedo |
1958 | Discours de Suède
Actuelles III |
1959 | Adaptation des Possédés |

Genre de l’ouvrage
L’Étranger est un roman d’Albert Camus,paru en 1942. Il prend place dans la trilogie que Camus nommera « cycle de l’absurde » qui décrit les fondements de la philosophie camusienne : l’absurde. Il s’agit d’aventures imaginées par l’auteur. Ce roman est une sorte de prise de conscience du non-sens de la vie qui conduit a l’idée que l’homme est libre de vivre, quitte a payer les conséquence de cette liberté.
Etude de l‘ouvrageLe roman met en scène un personnage-narrateur, Meursault, vivant en Algérie française. Le protagoniste reçoit un télégramme lui annonçant que sa mère vient de mourir. Il se rend à l’asile de vieillards de Marengo près d’Alger et assiste à la mise en bière et aux funérailles sans perdre l’attitude de circonstance que l’on attend d’un fils endeuillé. Le roman se divise en deux parties, l’uneavant le meurtre, l’autre après. Après l’enterrement, il rencontre Raymond Sintès (voisin de palier) qui l’invite à la plage. Ce dernier est souteneur et s’est montré brutal avec sa maîtresse mauresque ; il craint des représailles du frère de celle-ci. Se promenant sur la plage, ils croisent deux hommes dont l’un est le frère de la jeune femme. Une bagarre éclate, au cours de laquelle Raymond estblessé au couteau. Plus tard Meursault marche seul sur la plage, il est accablé par la chaleur et le soleil, il rencontre à nouveau l’un des arabes, couché à l’ombre d’une source, qui à sa vue montre son couteau. Meursault sort de sa poche le revolver de Raymond, abruti par la luminosité, par la touffeur, ébloui par le reflet du soleil sur la lame du couteau, il tire et tu l’arabe. C’est la fin de lapremière partie. Dans la seconde moitié du roman, Meursault est en prison, son procès se prépare, puis il est jugé et condamné à la guillotine.



Les personnages principaux, secondaire et figurants
Meursault est le personnage principal, c’est un employé de bureau à Alger. Il mène une existence médiocre limitée à la répétition mécanique des gestes quotidiens et à la recherche desensations très primitives. Il vit dans une sorte de torpeur, une étrange indifférence. Au moment d'agir, de choisir entre deux activités, il dit souvent : « ça m'est égal ». Il représente l'homme avant la prise de conscience de l'absurde de l'existence, mais préparé deja à le découvrir. Il se comporte sans illusion et sans comprendre le sens des valeurs que l'on doit respecter, comme si la vie...
tracking img