Etranges etrnagers de mimi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (993 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jacques Prévert est un poète, parolier et scénariste français du XXème siècle, dont l’œuvre par son oralité et ses thèmes plein de tendresse et de révolte, a su toucher un très large public.
Nousallons étudier « Etranges étrangers » extrait de La pluie et le beau temps publié en 1955.
Nous allons voir dans un premier temps la tendresse que Prévert éprouve à l’égard des étrangers, dans undeuxième temps comment il dénonce l’injustice de la société à leur égard, et enfin, que cette position de l’auteur reste d’actualité.

Prévert éprouve une certaine tendresse à l’égard des « doux petitsmusiciens », il évoque la couleur de peau de ces jeunes quand il les qualifie de « soleils adolescents ». Lorsqu’il parle des esclaves noirs de Fréjus, il leur associe la douceur de leur vie passée :« tous les échos de vos villages / tous les oiseaux de vos forêts ». On voit la sensibilité de Prévert qui est touché par cette beauté de la nature que ces hommes avaient connue.
Lorsqu’il évoque leSénégal et l’Indochine c’est de leurs «enfants » qu’il parle et non d’étrangers indésirables. Prévert évoque leur insouciance passée : « Jongleurs aux innocents couteaux », il montre bien que ces armesblanches, n’étaient pas utilisées pour tuer mais uniquement pour le divertissement. De même les « jolis dragons d’or » rappellent les jeux de pliage des enfants qui avec de simples papiers créent despersonnages oniriques.
L’association des mots de la même famille « Etranges étrangers » souligne par sa musicalité, la tristesse que Prévert ressent à leur endroit. Pourquoi sont-ils étranges ? Parleur aspect physique, par leurs coutumes différentes ou parce que malgré leur malheur, ils restent en France ? Le poète appuie sur ces diversités et insiste sur le fait, que pourtant ils fontentièrement partie de la société : « Vous êtes de la ville / vous êtes de sa vie ».
Tout au long du poème, l’auteur emploie le discours direct : il s’adresse à tous ceux que la vie a martyrisés et leur...
tracking img