Etre heureux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (357 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Acquérir le bonheur de façon durable nécessite un travail spirituel et prendre conscience de ce qui nous entoure, et faire le tri de ce qui nous ai bénéfique pour nous-même ou pas. Un confortintérieur s’installe et nous pouvons parler de bonheur durable. Cependant, les conditions dans lesquelles nous vivons, le stade intérieur dans lequel chacun vit, les approches différentes de la vie…. Ce n’estpas donné à tout le monde d’acquérir le bonheur durable. Cependant, c’est à chacun de nous de contribuer à des moments de bonheur, afin de nous rendre heureux un maximum de fois. Alors, être heureuxest une notion à nuancer, à alléger. En cumulant chaque petit moment heureux, nous pouvons rendre notre vie meilleure et heureuse.

Source : http://etreheureux.fr/avisformationetreheureux/
Desrendez-vous réguliers avec soi-même, des avancées progressives sur le chemin de l’amélioration et du mieux-être.
Il nous amène avec des méthodes simples à faire un travail sur nous-même et notrerapport avec le monde et les autres.
Source : http://humanismepur.free.fr/ethique/heureux.php
Avant de se demander ce qu’il faut faire pour être heureux, il convient évidemment de s’entendre sur ce quesignifie « être heureux ? » Etre heureux correspond à une certaine satisfaction. Cette satisfaction peut être plus on moins intense. On n’est donc pas heureux ou pas, on l’est plus on moins. De plus,être heureux recoupe un grand nombre de choses : jouir d’un plaisir particulier, les plaisirs pouvant être de natures très diverses ; ressentir de la joie ; ne pas souffrir, et il y a diverses formes desouffrances… il y a donc une multitude de bonheurs selon les souffrances dont on est plus ou moins libéré, les plaisirs ou les joies que l’on ressent plus ou moins. Sans compter qu’un même état debonheur peut être obtenu de différentes façons.
Le premier élément qui permet de s’approcher de ce bonheur consiste non pas à augmenter les plaisirs, mais à se libérer de certaines souffrances...