Etre libre, est-ce faire ce qu'il nous plaît?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (272 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le déterminisme des lois de la physique nous permet de prévoir la trajectoire de la balle. Conception philosophique d'après laquelle, certaines conditionsétant réunies, les phénomènes qui se produiront sont à la fois inévitables et prévisibles. Selon cette doctrine, la nécessité est la loi qui gouvernel'univers. De plus, cette liberté déchaînée tombe dans son contraire : l'homme ne choisit ni ne maîtrise son existence, il sert son plaisir, il est prisonnier deses désirs. Il semble alors déterminé de part en part, comparable à une pierre en chute libre, abandonné à son propre déterminisme, incapable d'exercer sapropre volonté. Le plaisir et l'absence de règles ne sont donc pas la liberté ! La liberté et la raison Être libre n'est pas se laisser aller à tous lesplaisirs, mais être pleinement l'auteur de ses actes : c'est se déterminer soi-même. Pour Kant, si je poursuis mes penchants sensibles, je ne suis pas libre,mais déterminé affectivement : j'obéis à mes sens, à mon corps, à mes désirs. C'est que la liberté met en oeuvre la raison, et non les satisfactions sensibles.La liberté et le devoir Or, que commande la raison ? Elle commande d'accomplir son devoir, qui est obéissance à la loi morale. On conçoit habituellement laliberté comme la capacité d’agir sans contrainte, ou encore comme la faculté d’effectuer des choix sans y être obligé ni forcé. Dans son sens le pluscourant, la liberté tendrait donc à se confondre avec le libre arbitre, c’est-à-dire la capacité de se déterminer par soi-même, spontanément et volontairement.
tracking img