Etre libre.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1205 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes, c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. » Nelson Mandela

« Liberté », le mot est beau, l’idée est légitime, et pourtant… Première valeur prônée par notre devise nationale, elle est inscrite sur le fronton des maries, imprimée dans les textes officiels, gravée dans la roche des murs de nosinstitutions... Cette idée de liberté fait office d’utopie pour ceux qui en sont privés, résonne dans le cœur de ceux qui espèrent l’éprouver vraiment un jour, et se dépossède de sa lourde signification lorsqu’on la juge évidente, innée, et forcément pérenne.

Si la liberté est promise à tous les Hommes dès la naissance, sans distinction de couleur ou d’origine, les faits témoignent pourtant del’éloignement incontestable entre les écrits théoriques et la réalité sociale.

C’est le monde lui-même qui porte dans ses entrailles la preuve tangible du bien-fondé des propos de Mandela : être libre nécessite en fait une véritable mobilisation personnelle. André Malraux soutient ainsi que « la liberté appartient à ceux qui l’ont conquise », montrant qu’elle n’est qu’un acquis fragile, au destinparfois éclatant mais souvent compromis. Elle doit de ce fait être gagnée pour que son conquérant en jouisse vraiment.

Lorsqu’on considère l’affirmation de Mandela et qu’on la rapproche de son auteur, on est forcé de penser combien son engagement politique en Afrique du Sud a du motiver de telles paroles.

Son combat est celui d’un homme pour son peuple, pour son pays, pour ses idéaux, pour deshommes, pour des femmes, pour des enfants, pour des vieillards, qui, à défaut de connaître la liberté, sont chaque jour victimes d’injustices notoires au péril de leur dignité d’êtres humains.

Car le leader noir en est convaincu : les Hommes peuvent vivre ensemble dans la paix s’ils s’accordent pour faire barrière contre les dissonances ethniques, sociales et politiques. La lutte de Mandela pourl’abolition de l’apartheid lui coutera pourtant 27 ans de prison, 27 années durant lesquelles sa détermination, son sourire et sa rage optimiste deviendront de véritables symboles du chemin vers la liberté.
Qui mieux que Mandela peut parler de liberté ? Physiquement privé de celle-ci un tiers de sa vie durant, il est pourtant parvenu à cultiver son esprit affranchi, refusant radicalementl’incarcération de son indépendance de pensée. C’est cet engagement total transcendant les limites du combat personnel qui offre aux soupirants de la liberté un exemple d’émancipation rayonnant au-delà de toutes frontières.

Pourtant, cette conception de la liberté est différente de l’acception courante qui considère qu’être libre, c’est pouvoir faire « tout ce qui ne nuit pas à autrui » comme le stipulela Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Si la citation de Mandela est idéale dans le message qu’elle véhicule, force est de constater que nous sommes souvent loin d’envisager notre liberté en la confrontant de si près à celle de nos semblables. En l’appréciant dans sa profondeur, on peut toutefois penser que cette vision nous rappelle à la société dans laquelle nous évoluons,si proches, si différents mais intrinsèquement dépendants les uns des autres…

La liberté, qui garantit à l’Homme sa position d’être humain à part entière, s’avère donc doublée d’une responsabilité lourde à assumer : renforcer celle de son prochain. Etre libre devient alors un mode d’existence qu’il faut choisir d’endosser. Respecter la liberté des autres est une chose, la renforcer en est uneautre, dirons-nous. Et pourtant non, car si chacun s’obligeait à agir pour la liberté de l’humanité en fuyant l’indifférence lorsque la dignité d’un homme est en péril, nous nous préserverions de bon nombre d’injustices. Descartes considère d’ailleurs l’indifférence comme « le plus bas degré de la liberté » parce qu’en adoptant cette attitude, l’individu s’épargne la difficulté de choisir,...
tracking img