Etude beckett fin de partie page 27-31

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (496 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Etude page 27-31

I] Fin de partie, tragique
Le texte est d’abord à vocation tragique, en effet les personnages sont en proie à des conflits constants qui alimentent la scène. Le monde estchaotique, les protagonistes s’enlisent dans des dialogues sans fondements et sans intérêt, pourtant tout l’intérêt est porté vers cette chose futile. Les spectateurs assistent à la vision d’un monde quiavance inévitablement vers la destruction de toutes formes de vie. Fin de partie joue avec le souvenir des règles structurelles de la tragédie. Beckett respecte la règle des unités : en effet, la piècese déroule dans un lieu unique, et le temps des personnages est le même que celui des spectateurs. Beckett joue également avec la règle des bienséances l'accident de Nagg et Nell n'est pas montré, Lespersonnages sont gagnés par le froid, et sont impuissants à agir : « Tout s'est fait sans moi », dit Hamm. Ils semblent en proie à une fatalité qui les condamne à être là, ensemble, malgré le désiraffiché d'être ailleurs,
II] Le comique de Fin de partie
Dans Fin de partie, on de nombreux couples de personnage qui se complète et laisse place à des situations comiques malgré le fond tragique.Hamm et Clov / Nagg et Nell, dans une poubelle. Quant au couple Hamm-Clov, il rappelle les couples de maitres qui était présente au XIII . Clov, à qui Hamm impose ses caprices, attend d'être « sifflé »mais, doté d'une agilité supérieure, il peut jouer de ruse. Qui d'autre que lui sait ce qu'il voit véritablement derrière sa lunette ?
Comique : de répétition avec la phrase, Comique de mots : lapièce regorge de calembours, ou rapprochements de mots aux sonorités voisines : par exemple, « coite » et « coït », ou bien « Le matin, on vous stimule et le soir on vous stupéfie ». Comique de gestes oucomique burlesque Tragique omni present, comique étouffé
Qu'on soit dans le comique ou dans le tragique, Beckett joue sans cesse à couper l'effet du registre qu'il met...
tracking img