Etude clinique me

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3551 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I- Introduction

J'effectue mon stage au Centre d' Accueil de Jour Restaurant Populaire à Dijon. C'est un établissement dépendant de la SDAT(Société Dijonnaise de l'assistance par le travail). Le Centre de Jour accueille en journée de 08h00 à 17h00, les publics errants et sans-abris ou des publics socialement défavorisés, afin de leur offrir un lieu de réconfort, des activités occupationnellesainsi qu'un repas à prix modique. Lors de mon arrivée au Centre de Jour ma priorité était de me familiariser avec le type de public accueilli afin de pouvoir cibler toutes les problématiques. Je me suis rapidement rendu compte que nombre de personnes accueillies présentaient une forte dépendance à l'alcool. Cette dépendance variait selon les usagers. Au sein du Centre de Jour se croise unemultitude de « personnages ». L'un d'entre eux a particulièrement retenu mon attention. Il s'agit de J.L.B. Cet homme est un peu l'âme du Centre de Jour, c'est à dire qu'il fait figure de plus ancien à le fréquenter. Il sort tout droit des clichés et des représentations que l'on peut se faire d'une personne marginale.
C'est un homme de taille moyenne âgé de 45 ans, on lui en donne 60. Il a le visageabimé par le temps et l'alcool, une barbe mal entretenue et des tatouages au niveau du cou, des bras et des mains. Il a une apparence peu soignée et n'est pas très propre sur lui. Il adopte une démarche qui lui est propre. Ses jambes sont d'une extrême maigreur et l'alcool est en majeure partie responsable de son état physique. Il se déplace avec grande difficulté, il donne l'impression de tituber,voir de tomber en permanence. Il manie le verbe avec vigueur et force, il écrase de ce fait les autres usagers ce qui en fait une sorte de figure locale et un personnage très attachant aux yeux de tous. Ma première véritable rencontre avec J.L.B s'est déroulée sur le trottoir devant le Centre de Jour. Il gisait au sol seul, il était ivre mort, je suis donc resté près de lui en attendant lespompiers à « contempler » les dégâts que l'alcool pouvait occasionner chez un homme. L'équipe éducative en place m'a expliqué que J.L.B était coutumier du fait, et que sa fréquence aux urgences était conséquente.
C'est parce que dès mon arrivée j'ai vu en J.L.B un personnage incontournable du Centre de Jour que je vais me questionner et essayer d'apporter des éléments de réponse sur sa présence auCentre de Jour, sa santé précaire et sa dépendance à l'alcool ainsi que sa situation sociale.

II Démarche de compréhension globale de la personne
Recueil de données

C'est surtout un public dit de « passage » qui peuple le Centre de Jour ». Mais il existe aussi des réguliers, J.L.B fait parti de ce public régulier et sa présence au Centre de Jour est quasi-quotidienne. C'est sur cetteprésence quotidienne que je vais commencer un premier travail d'analyse en me basant sur une observation directe. Voir annexe.

Au Centre de jour, il n'y a pas de suivi personnalisé mais J.L.B est pris en charge par le Centre d'Aide à l'Insertion. Pour les besoins de ce travail je me suis donc rendu au CAI pour y rencontrer son Éducateur référent afin de collecter toutes les informationsnécessaires pour comprendre son addiction à l'alcool et son refus de soin. J' ai donc fait et avec son accord une synthèse de sa vie.

J.L.B est né a Dijon et est âgé de 45 ans. Il est placé en famille d'accueil dès l'âge de trois ans et jusqu'à ses 18 ans.
A sa majorité, il renoue avec sa famille d'origine localisée sur Autun (71) et appartenant à la communauté « des gens du voyage ». Il retisse unlien fort avec sa mère mais il ne trouve pas sa place au sein de cette famille.
Il est repéré par la SDAT en 1986 au Resto Pop centre de jour mais il fuit toute forme de suivi.
C'est en novembre 1991 qu'il est finalement pris en charge par le Centre d'Aide à l'Insertion avec sa compagne issue du même lieu que lui. Il l'épouse en 1992, ils ont un enfant en 1993 et divorcent en 1994.
La...
tracking img