Etude concurrentielle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4662 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sylvain GAU
Bachelor marketing et communication
Business Unit Manager
Session 2009/2010








Table des matières

I) Le SWOT d’APPROCHES 3
II) Les facteurs clés de succès du marché 4
III) Une stratégie a deux volets 5
1) Axe d’articulation de la stratégie : la segmentation Grands Groupes / PME-PMI 5
2) Activités 6
3) International 7
4) Ressources 8
IV)Axes stratégiques 9
V) Plan Marketing 10
Challenge 10
Produit 10
Prix 11
Promotion-communication 11
1) Le plan de communication à court terme 11
2) Le plan de communication à long terme 13
Commercialisation 13
Exemple de plan de proposition commerciale 14
Les objectifs 16
3 grands axes 16
Construire une approche segmentée de la cible 16
VI) Business plan 17
VII)Conclusion 18

I) Le SWOT d’APPROCHES

Le SWOT, terme marketing anglais, fait référence à deux types de comparaisons : opportunités et menaces du marché ainsi que les forces et faiblesses de l’entreprise (en l’occurrence APPROCHES) par rapport à ce marché.

OPPORTUNITES | FORCES |
- Augmentation des activités personnalisées, comme le Coaching.- Potentiel de croissance à l’international.-NormesISO 9001, garant de qualité, élément d’avantage concurrentiel.- Croissance des besoins dans le service financier et dans l’industrie.- Les petits cabinets comme les grands intéressent les entreprises clientes.- Des marchés émergents en B to C.- Malgré le recul du marché du conseil, le segment du conseil en Rh poursuit sa croissance. Par ailleurs, le segment représente 12 % du marché. | -Qualification personnelle de la gérante dans deux domaines de la Rh et de plus en Risk management et en PNL (programmation neurolinguistique) - Richesse du réseau relationnel.- Réseau développé en local, en national et en international.- Les accréditations- Flexibilité que procure le réseau d’indépendants. |
MENACES | FAIBLESSES |
- Marché cyclique, dépendant de la conjoncture.- Conjoncture actuelledéfavorable.- Forte pression concurrentielle.- Secteur d’activité à maturité, d’où fragilisation des petits cabinets multi compétents. - Arrivée des DRH sur le marché.- Avec la crise, diminution des tarifs des autres cabinets.- Peu de barrières à l’entrée du segment. | - Manque de cohérence dans les prestations (trop grande diversification)- Manque de notoriété du nom « APPROCHES ».- Manque desynergies du réseau local « APPROCHES ».- Manque de disponibilités pour la prospection.- Manque de délégation- Manque de moyens financiers- Peu ou pas de stratégie d’entreprise.- Absence de confrontation avec la concurrence.- Problème de fidélisation du réseau |

II) Les facteurs clés de succès du marché

* Réputation / personnalité de l’interlocuteur :

La réputation d’un cabinet va être unedes clés de succès sur le marché. Le choix d’un cabinet par une entreprise est en partie conditionné par cette donnée.
De plus, le « bouche à oreilles » étant très présent sur le marché, un cabinet disposant d’une mauvaise réputation sera très rapidement en grande difficulté.

Concernant APPROCHES, je constate que la réputation est bonne auprès des clients. Cependant cette réputation n’est pasoptimisée dans la mesure où sa notoriété est faible.

De plus, Les clients attachent de l’importance aux normes de qualité et aux labels. Ils sont garants d’une offre et d’un service de qualité et participent à la renommé de l’entreprise.

* Compétences / professionnalisme :

Le facteur clé de succès précédent est évidemment en corrélation avec les compétences du cabinet. Sans compétences,il sera périlleux de se faire une forte réputation.

En ce qui concerne APPROCHES, les compétences sont bien présentes. En effet, Madame Bréchignac dispose de multi-compétences dans la mesure où elle est capable d’évoluer dans le Conseil, la Formation, le Coaching ou encore l’Audit.
De plus, APPROCHES possède des accréditations des plus intéressantes, qui viennent témoigner des compétences...
tracking img