Etude conso

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (300 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Comme au niveau national, les acheteurs « bio » en Corse consomment surtout des
produits frais (oeufs, lait, yaourt, etc.) et des fruits et légumes. Pour 68 % des personnes
interrogéesces produits sont achetés en vue d’une consommation personnelle. Environ 18%
les achètent aussi pour leur (s) enfant (s).
Parmi ceux qui achètent des produits biologiques, il estpossible de remarquer qu’il
s’agit principalement de petits consommateurs (62%) c’est-à-dire de consommateurs très
occasionnels qui achètent « bio » de « temps en temps » et en assez petitequantité (Cf figure
1). 83% d’entre eux ne sont donc pas fidèles à une marque en particulier. Ainsi, seulement
17% semblent attacher à une marque «AB » et plus particulièrement à lamarque Bjorg
(74,4%) ceci s’expliquant par la forte présence de cette dernière dans la grande distribution
Corse.
Lorsqu’on demande aux consommateurs « bio », à quand remonte leur dernierachat
« bio », 53,4% d’entre eux répondent 2 à 3 semaines contre 46,6% qui répondent moins d’une
semaine.

De plus, comme au niveau national, parmi les consommateurs « bio », noussommes
encore loin du panier de la ménagère uniquement constitué de produits « bio ». Pour la grande
majorité des consommateurs, la consommation de « bio » par rapport au volume globaldes
produits alimentaires ne dépasse pas 15 Euros (Cf .annexe 4).
Les hypothèses n°1 : « Le consommateur corse est intéressé par les produits « bio » et
n°2 : « Les produits « bio » sontmoins consommés en corse que sur l’ensemble de la France »
sont donc validées.
La consommation biologique Corse semble avoir débuté avec la crise de la vache folle
(pour 49,4% desrépondants) et les problèmes de dioxines (15,9%). Seulement 31,1 %
des consommateurs de produits biologiques étaient déjà engagés dans cette
consommation avant les crises environnementales.
tracking img